Dominica III Post Pentecosten ~ Semiduplex Dominica minor
Commemoratio: S. Margaritæ Reginæ Viduæ

Ad Primam    06-10-2018

Incipit
V. Deus in adiutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adiuvándum me festína.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Allelúia.
Début
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Alleluia.
Hymnus
Iam lucis orto sídere,
Deum precémur súpplices,
Ut in diúrnis áctibus
Nos servet a nocéntibus.

Linguam refrénans témperet,
Ne litis horror ínsonet:
Visum fovéndo cóntegat,
Ne vanitátes háuriat.

Sint pura cordis íntima,
Absístat et vecórdia;
Carnis terat supérbiam
Potus cibíque párcitas.

Ut, cum dies abscésserit,
Noctémque sors redúxerit,
Mundi per abstinéntiam
Ipsi canámus glóriam.

Deo Patri sit glória,
Eiúsque soli Fílio,
Cum Spíritu Paráclito,
Et nunc et in perpétuum.
Amen.
Hymne
Déjà paraît l'astre éclatant,
Prions, supplions Dieu,
Pour qu'en nos œuvres de ce jour
Il nous préserve de tout mal.

Qu'Il bride et règle notre langue
Pour éviter l'éclat de l'horrible discorde,
Qu'Il voile avec soin nos regards
Pour qu'aux vanités ils ne puisent.

Que dans notre cœur tout soit pur,
Que la malice en soit bannie,
Que la modération du boire et du manger
Terrasse l'orgeuil de la chair.

Afin qu'au départ de ce jour,
Quand la nuit reprendra son tour,
Gardés purs par notre réserve,
Nous Lui chantions un hymne de gloire.

A Dieu le Père soit la gloire
Et à Son Fils unique,
Avec l'Esprit Consolateur,
Maintenant et dans tous les siècles.
Ainsi soit-il.
Psalmi {ex Psalterio secundum diem}
Ant. Allelúia,
Psalmus 117 [1]
117:1 Confitémini Dómino quóniam bonus: * quóniam in sǽculum misericórdia eius.
117:2 Dicat nunc Israël quóniam bonus: * quóniam in sǽculum misericórdia eius.
117:3 Dicat nunc domus Aaron: * quóniam in sǽculum misericórdia eius.
117:4 Dicant nunc qui timent Dóminum: * quóniam in sǽculum misericórdia eius.
117:5 De tribulatióne invocávi Dóminum: * et exaudívit me in latitúdine Dóminus.
117:6 Dóminus mihi adiútor: * non timébo quid fáciat mihi homo.
117:7 Dóminus mihi adiútor: * et ego despíciam inimícos meos.
117:8 Bonum est confídere in Dómino, * quam confídere in hómine:
117:9 Bonum est speráre in Dómino, * quam speráre in princípibus.
117:10 Omnes gentes circuiérunt me: * et in nómine Dómini quia ultus sum in eos.
117:11 Circumdántes circumdedérunt me: * et in nómine Dómini quia ultus sum in eos.
117:12 Circumdedérunt me sicut apes, et exarsérunt sicut ignis in spinis: * et in nómine Dómini quia ultus sum in eos.
117:13 Impúlsus evérsus sum ut cáderem: * et Dóminus suscépit me.
117:14 Fortitúdo mea, et laus mea Dóminus: * et factus est mihi in salútem.
117:15 Vox exsultatiónis, et salútis * in tabernáculis iustórum.
117:16 Déxtera Dómini fecit virtútem: déxtera Dómini exaltávit me, * déxtera Dómini fecit virtútem.
117:17 Non móriar, sed vivam: * et narrábo ópera Dómini.
117:18 Castígans castigávit me Dóminus: * et morti non trádidit me.
117:19 Aperíte mihi portas iustítiæ, ingréssus in eas confitébor Dómino: * hæc porta Dómini, iusti intrábunt in eam.
117:21 Confitébor tibi quóniam exaudísti me: * et factus es mihi in salútem.
117:22 Lápidem, quem reprobavérunt ædificántes: * hic factus est in caput ánguli.
117:23 A Dómino factum est istud: * et est mirábile in óculis nostris.
117:24 Hæc est dies, quam fecit Dóminus: * exsultémus, et lætémur in ea.
117:25 O Dómine, salvum me fac, o Dómine, bene prosperáre: * benedíctus qui venit in nómine Dómini.
117:26 Benedíximus vobis de domo Dómini: * Deus Dóminus, et illúxit nobis.
117:27 Constitúite diem solémnem in condénsis, * usque ad cornu altáris.
117:28 Deus meus es tu, et confitébor tibi: * Deus meus es tu, et exaltábo te.
117:28 Confitébor tibi quóniam exaudísti me * et factus es mihi in salútem.
117:29 Confitémini Dómino quóniam bonus: * quóniam in sǽculum misericórdia eius.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Psaumes {Du psautier du jour}
Ant. Alléluia, chantez au Seigneur
Psaume 117 [1]
117:1 Célébrez le Seigneur, parce qu'Il est bon, * parce que Sa miséricorde est éternelle.
117:2 Qu'Israël dise maintenant qu'Il est bon, * et que Sa miséricorde est éternelle.
117:3 Que la maison d'Aaron dise maintenant * que Sa miséricorde est éternelle.
117:4 Que ceux qui craignent le Seigneur disent maintenant * que Sa miséricorde est éternelle.
117:5 Du sein de la tribulation j'ai invoqué le Seigneur, * et le Seigneur m'a exaucé et mis au large.
117:6 Le Seigneur est mon secours ; * je ne craindrai pas ce que l'homme pourra me faire.
117:7 Le Seigneur est mon secours, * et je mépriserai mes ennemis.
117:8 Il vaut mieux se confier au Seigneur * que de se confier dans l'homme.
117:9 Il vaut mieux espérer au Seigneur, * plutôt que d'espérer dans les princes.
117:10 Toutes les nations m'ont entouré, * et au Nom du Seigneur je me suis vengé d'elles.
117:11 Elles m'ont environné et assiégé, * et au Nom du Seigneur je me suis vengé d'elles.
117:12 Elles m'ont environné comme des abeilles, et elles se sont embrasées comme un feu d'épines ; * et au Nom du Seigneur je me suis vengé d'elles.
117:13 J'ai été poussé, heurté et prêt à tomber, * et le Seigneur m'a soutenu.
117:14 Le Seigneur est ma force et ma gloire, * et Il S'est fait mon salut.
117:15 Le cri de l'allégresse et de la délivrance * retentit dans les tentes des justes.
117:16 La droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance, la droite du Seigneur m'a exalté ; * la droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance.
117:17 Je ne mourrai point, mais je vivrai, * et je raconterai les œuvres du Seigneur.
117:18 Le Seigneur m'a rudement châtié, * mais Il ne m'a pas livré à la mort.
117:19 Ouvrez-moi les portes de la justice, afin que j'y entre et que je célèbre le Seigneur. * C'est là la porte du Seigneur, et les justes entreront par elle.
117:21 Je Vous rendrai grâces de ce que Vous m'avez exaucé, * et que Vous Vous êtes fait mon salut.
117:22 La pierre rejetée par ceux qui bâtissaient * est devenue la pierre angulaire.
117:23 C'est le Seigneur qui a fait cela, * et c'est une chose merveilleuse à nos yeux.
117:24 Voici le jour que le Seigneur a fait ; * passons-le dans l'allégresse et dans la joie.
117:25 O Seigneur, sauvez-moi ; ô Seigneur, faites-nous prospérer. * Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur.
117:26 Nous Vous bénissons de la maison du Seigneur. * Le Seigneur est Dieu, et Il a fait briller sur nous Sa lumière.
117:27 Rendez ce jour solennel en couvrant tout de feuillage, * jusqu'à la corne de l'autel.
117:28 Vous êtes mon Dieu, et je Vous célébrerai ; * Vous êtes mon Dieu, et je Vous exalterai.
117:28 Je Vous célébrerai parce que Vous m'avez exaucé, * et que Vous Vous êtes fait mon salut.
117:29 Louez le Seigneur, parce qu'Il est bon, * parce que Sa miséricorde est éternelle.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Psalmus 118(1-16) [2]
118:1 (Aleph) Beáti immaculáti in via: * qui ámbulant in lege Dómini.
118:2 Beáti, qui scrutántur testimónia eius: * in toto corde exquírunt eum.
118:3 Non enim qui operántur iniquitátem, * in viis eius ambulavérunt.
118:4 Tu mandásti * mandáta tua custodíri nimis.
118:5 Útinam dirigántur viæ meæ, * ad custodiéndas iustificatiónes tuas!
118:6 Tunc non confúndar, * cum perspéxero in ómnibus mandátis tuis.
118:7 Confitébor tibi in directióne cordis: * in eo quod dídici iudícia iustítiæ tuæ.
118:8 Iustificatiónes tuas custódiam: * non me derelínquas usquequáque.
118:9 (Beth) In quo córrigit adolescéntior viam suam? * In custodiéndo sermónes tuos.
118:10 In toto corde meo exquisívi te: * ne repéllas me a mandátis tuis.
118:11 In corde meo abscóndi elóquia tua: * ut non peccem tibi.
118:12 Benedíctus es, Dómine: * doce me iustificatiónes tuas.
118:13 In lábiis meis, * pronuntiávi ómnia iudícia oris tui.
118:14 In via testimoniórum tuórum delectátus sum, * sicut in ómnibus divítiis.
118:15 In mandátis tuis exercébor: * et considerábo vias tuas.
118:16 In iustificatiónibus tuis meditábor: * non oblivíscar sermónes tuos.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Psaume 118(1-16) [2]
118:1 Heureux ceux qui sont immaculés dans la voie, * qui marchent dans la loi du Seigneur.
118:2 Heureux ceux qui étudient Ses ordonnances, * et qui Le cherchent de tout leur cœur.
118:3 Car ceux qui commettent l'iniquité * ne marchent pas dans Ses voies.
118:4 Vous avez ordonné * que Vos commandements soient très exactement gardés.
118:5 Puissent mes voies être dirigées * de telle sorte, que je garde Vos ordonnances !
118:6 Je ne serai point confondu, * lorsque j'aurai sous les yeux tous Vos préceptes.
118:7 Je Vous louerai dans la droiture de mon cœur, * de ce que j'ai appris les préceptes de Votre justice.
118:8 Je garderai Vos ordonnances ; * ne m'abandonnez pas entièrement.
118:9 Comment le jeune homme corrigera-t-il sa voie ? * En accomplissant Vos paroles.
118:10 Je Vous ai cherché de tout mon cœur ; * ne me rejetez pas de la voie de Vos préceptes.
118:11 J'ai caché Vos paroles dans mon cœur, * pour ne pas pécher contre Vous.
118:12 Vous êtes béni, Seigneur ; * enseignez-moi Vos commandements.
118:13 J'ai prononcé de mes lèvres * tous les préceptes de Votre bouche.
118:14 Je me suis complu dans la voie de Vos ordres, * autant que dans toutes les richesses.
118:15 Je m'exercerai dans Vos commandements, * et je considérerai Vos voies.
118:16 Je méditerai sur Vos ordonnances ; * je n'oublierai point Vos paroles.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Psalmus 118(17-32) [3]
118:17 (Ghimel) Retríbue servo tuo, vivífica me: * et custódiam sermónes tuos:
118:18 Revéla óculos meos: * et considerábo mirabília de lege tua.
118:19 Íncola ego sum in terra: * non abscóndas a me mandáta tua.
118:20 Concupívit ánima mea desideráre iustificatiónes tuas, * in omni témpore.
118:21 Increpásti supérbos: * maledícti qui declínant a mandátis tuis.
118:22 Aufer a me oppróbrium, et contémptum: * quia testimónia tua exquisívi.
118:23 Étenim sedérunt príncipes, et advérsum me loquebántur: * servus autem tuus exercebátur in iustificatiónibus tuis.
118:24 Nam et testimónia tua meditátio mea est: * et consílium meum iustificatiónes tuæ.
118:25 (Daleth) Adhǽsit paviménto ánima mea: * vivífica me secúndum verbum tuum.
118:26 Vias meas enuntiávi, et exaudísti me: * doce me iustificatiónes tuas.
118:27 Viam iustificatiónum tuárum ínstrue me: * et exercébor in mirabílibus tuis.
118:28 Dormitávit ánima mea præ tǽdio: * confírma me in verbis tuis.
118:29 Viam iniquitátis ámove a me: * et de lege tua miserére mei.
118:30 Viam veritátis elégi: * iudícia tua non sum oblítus.
118:31 Adhǽsi testimóniis tuis, Dómine: * noli me confúndere.
118:32 Viam mandatórum tuórum cucúrri, * cum dilatásti cor meum.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Psaume 118(17-32) [3]
118:17 Bénissez Votre serviteur ; faites-moi vivre, * et je garderai Vos paroles.
118:18 Dévoilez mes yeux, * et je considérerai les merveilles de Votre loi.
118:19 Je suis étranger sur la terre ; * ne me cachez pas Vos commandements.
118:20 Mon âme a désiré en tout temps Vos ordonnances * avec une grande ardeur.
118:21 Vous avez menacé les superbes ; * ceux qui se détournent de Vos préceptes sont maudits.
118:22 Eloignez de moi l'opprobre et le mépris, * car j'ai recherché Vos commandements.
118:23 Car les princes se sont assis et ont parlé contre moi ; * mais Votre serviteur méditait sur Vos lois.
118:24 Car Vos préceptes sont le sujet de ma méditation, * et Vos ordonnances me servent de conseil.
118:25 Mon âme est prosternée contre terre ; * rendez-moi la vie selon Votre parole.
118:26 Je Vous ai exposé mes voies, et Vous m'avez exaucé ; * enseignez-moi Vos préceptes.
118:27 Instruisez-moi de la voie de Vos ordonnances, * et je m'exercerai dans Vos merveilles.
118:28 Mon âme s'est assoupie d'ennui ; * fortifiez-moi par Vos paroles.
118:29 Eloignez de moi la voie de l'iniquité, * et faites-moi miséricorde selon Votre loi.
118:30 J'ai choisi la voie de la vérité ; * je n'ai point oublié Vos jugements.
118:31 Seigneur, je me suis attaché à Vos préceptes ; * ne permettez pas que je sois confondu.
118:32 J'ai couru dans la voie de Vos commandements, * lorsque Vous avez dilaté mon cœur.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Canticum Quicumque [4]
(Canticum Quicumque * Symbolum Athanasium)
Quicúmque vult salvus esse, * ante ómnia opus est, ut téneat cathólicam fidem:
Quam nisi quisque íntegram inviolatámque serváverit, * absque dúbio in ætérnum períbit.
Fides autem cathólica hæc est: * ut unum Deum in Trinitáte, et Trinitátem in unitáte venerémur.
Neque confundéntes persónas, * neque substántiam separántes.
Alia est enim persóna Patris, ália Fílii, * ália Spíritus Sancti:
Sed Patris, et Fílii, et Spíritus Sancti una est divínitas, * æquális glória, coætérna maiéstas.
Qualis Pater, talis Fílius, * talis Spíritus Sanctus.
Increátus Pater, increátus Fílius, * increátus Spíritus Sanctus.
Imménsus Pater, imménsus Fílius, * imménsus Spíritus Sanctus.
Ætérnus Pater, ætérnus Fílius, * ætérnus Spíritus Sanctus.
Et tamen non tres ætérni, * sed unus ætérnus.
Sicut non tres increáti, nec tres imménsi, * sed unus increátus, et unus imménsus.
Simíliter omnípotens Pater, omnípotens Fílius, * omnípotens Spíritus Sanctus.
Et tamen non tres omnipoténtes, * sed unus omnípotens.
Ita Deus Pater, Deus Fílius, * Deus Spíritus Sanctus.
Ut tamen non tres Dii, * sed unus est Deus.
Ita Dóminus Pater, Dóminus Fílius, * Dóminus Spíritus Sanctus.
Et tamen non tres Dómini, * sed unus est Dóminus.
Quia, sicut singillátim unamquámque persónam Deum ac Dóminum confitéri christiána veritáte compéllimur: * ita tres Deos aut Dóminos dícere cathólica religióne prohibémur.
Pater a nullo est factus: * nec creátus, nec génitus.
Fílius a Patre solo est: * non factus, nec creátus, sed génitus.
Spíritus Sanctus a Patre et Fílio: * non factus, nec creátus, nec génitus, sed procédens.
Unus ergo Pater, non tres Patres: unus Fílius, non tres Fílii: * unus Spíritus Sanctus, non tres Spíritus Sancti.
Et in hac Trinitáte nihil prius aut postérius, nihil maius aut minus: * sed totæ tres persónæ coætérnæ sibi sunt et coæquáles.
Ita ut per ómnia, sicut iam supra dictum est, * et únitas in Trinitáte, et Trínitas in unitáte veneránda sit.
Qui vult ergo salvus esse, * ita de Trinitáte séntiat.
Sed necessárium est ad ætérnam salútem, * ut Incarnatiónem quoque Dómini nostri Iesu Christi fidéliter credat.
Est ergo fides recta ut credámus et confiteámur, * quia Dóminus noster Iesus Christus, Dei Fílius, Deus et homo est.
Deus est ex substántia Patris ante sǽcula génitus: * et homo est ex substántia matris in sǽculo natus.
Perféctus Deus, perféctus homo: * ex ánima rationáli et humána carne subsístens.
Æquális Patri secúndum divinitátem: * minor Patre secúndum humanitátem.
Qui licet Deus sit et homo, * non duo tamen, sed unus est Christus.
Unus autem non conversióne divinitátis in carnem, * sed assumptióne humanitátis in Deum.
Unus omníno, non confusióne substántiæ, * sed unitáte persónæ.
Nam sicut ánima rationális et caro unus est homo: * ita Deus et homo unus est Christus.
Qui passus est pro salúte nostra: descéndit ad ínferos: * tértia die resurréxit a mórtuis.
Ascéndit ad cælos, sedet ad déxteram Dei Patris omnipoténtis: * inde ventúrus est iudicáre vivos et mórtuos.
Ad cuius advéntum omnes hómines resúrgere habent cum corpóribus suis; * et redditúri sunt de factis própriis ratiónem.
Et qui bona egérunt, ibunt in vitam ætérnam: * qui vero mala, in ignem ætérnum.
Hæc est fides cathólica, * quam nisi quisque fidéliter firmitérque credíderit, salvus esse non póterit.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Allelúia, confitémini Dómino, quóniam in sǽculum misericórdia eius, allelúia, allelúia.
Cantique Quicumque [4]
(Cantique Quicumque * Symbole d'Athanase)
Quiconque veut être sauvé doit, * avant tout, tenir la foi catholique :
S’il ne la garde pas entière et pure, * il périra sans aucun doute pour l’éternité.
Voici la foi catholique : * nous vénérons un Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l’Unité,
Sans confondre les Personnes * ni diviser la substance :
Autre est en effet la Personne du Père, autre celle du Fils, * autre celle du Saint-Esprit ;
Mais une est la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, * égale la gloire, coéternelle la majesté.
Comme est le Père, tel est le Fils, * tel est aussi le Saint-Esprit :
Incréé est le Père, incréé le Fils, * incréé le Saint-Esprit ;
Infini est le Père, infini le Fils, * infini le Saint-Esprit ;
Eternel est le Père, éternel le Fils, * éternel le Saint-Esprit ;
Et cependant, ils ne sont pas trois éternels, * mais un éternel ;
Tout comme ils ne sont pas trois incréés, ni trois infinis, * mais un incréé et un infini.
De même, tout-puissant est le Père, tout-puissant le Fils, * tout-puissant le Saint-Esprit ;
Et cependant ils ne sont pas trois tout-puissants, * mais un tout-puissant.
Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, * le Saint-Esprit est Dieu ;
Et cependant ils ne sont pas trois Dieux, * mais un Dieu.
Ainsi le Père est Seigneur, le Fils est Seigneur, * le Saint-Esprit est Seigneur ;
Et cependant ils ne sont pas trois Seigneurs, * mais un Seigneur ;
Car, de même que la vérité chrétienne nous oblige à confesser que chacune des personnes en particulier est Dieu et Seigneur, * de même la religion catholique nous interdit de dire qu’il y a trois Dieux ou trois Seigneurs.
Le Père n’a été fait par personne * et Il n’est ni créé ni engendré ;
Le Fils n’est issu que du Père, * Il n’est ni fait, ni créé, mais engendré ;
Le Saint-Esprit vient du Père et du Fils, * Il n’est ni fait, ni créé, ni engendré, mais Il procède.
Il n’y a donc qu’un Père, non pas trois Pères ; un Fils, non pas trois Fils; * un Saint-Esprit, non pas trois Saint-Esprit.
Et dans cette Trinité il n’est rien qui ne soit avant ou après, rien qui ne soit plus grand ou plus petit, * mais les Personnes sont toutes trois également éternelles et semblablement égales.
Si bien qu’en tout, comme on l’a déjà dit plus haut, * on doit vénérer, et l’Unité dans la Trinité, et la Trinité dans l’Unité.
Qui donc veut être sauvé, * qu’il croie cela de la Trinité.
Mais il est nécessaire au salut éternel * de croire fidèlement aussi en l’incarnation de notre Seigneur Jésus-Christ.
C’est donc la foi droite que de croire et de confesser * que notre Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, est Dieu et homme.
Il est Dieu, de la substance du Père, engendré avant les siècles, * et Il est homme, de la substance de Sa mère, né dans le temps ;
Dieu parfait, homme parfait * composé d’une âme raisonnable et de chair humaine,
Egal au Père selon la divinité, * inférieur au Père selon l’humanité.
Bien qu’il soit Dieu et homme, * il n’y a pas cependant deux Christ, mais un Christ ;
Un, non parce que la divinité a été transformée en la chair, * mais parce que l’humanité a été assumée en Dieu ;
Un absolument, non par un mélange de substance, * mais par l’unité de la personne.
Car, de même que l’âme raisonnable et le corps font un homme, * de même Dieu et l’homme font un Christ.
Il a souffert pour notre salut, Il est descendu aux enfers, * le troisième jour Il est ressuscité des morts,
Il est monté aux cieux, Il siège à la droite du Père, * d’où Il viendra juger les vivants et les morts.
A sa venue, tous les hommes ressusciteront avec leurs corps * et rendront compte de leurs propres actes :
Ceux qui ont bien agi iront dans la vie éternelle, * ceux qui ont mal agi, au feu éternel.
Telle est la foi catholique : * si quelqu’un n’y croit pas fidèlement et fermement, il ne pourra être sauvé.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Alléluia, chantez au Seigneur qu’éternelle est sa miséricorde, alléluia, alléluia.
Capitulum Responsorium Versus {ex Psalterio secundum diem}
1 Tim. 1:17
Regi sæculórum immortáli et invisíbili, soli Deo honor et glória in sǽcula sæculórum. Amen.
R. Deo grátias.

R.br. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis.
R. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis.
V. Qui sedes ad déxteram Patris.
R. Miserére nobis.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis.

V. Exsúrge, Christe, ádiuva nos.
R. Et líbera nos propter nomen tuum.
Chapter Responsory Verse {Du psautier du jour}
1 Tim. 1:17
Au Roi des siècles, immortel et invisible, seul Dieu, honneur et gloire dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
R. Deo grátias.

R.br. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis.
R. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis.
V. Qui sedes ad déxteram Patris.
R. Miserére nobis.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Christe, Fili Dei vivi, * Miserére nobis.

V. Exsúrge, Christe, ádjuva nos.
R. Et líbera nos propter nomen tuum.
Orationes
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
Orémus.
Dómine Deus omnípotens, qui ad princípium huius diéi nos perveníre fecísti: tua nos hódie salva virtúte; ut in hac die ad nullum declinémus peccátum, sed semper ad tuam iustítiam faciéndam nostra procédant elóquia, dirigántur cogitatiónes et ópera.
Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum: qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sǽcula sæculórum.
R. Amen.
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
V. Benedicámus Dómino.
R. Deo grátias.
Oraisons
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
Orémus.
Dómine Deus omnípotens, qui ad princípium huius diéi nos perveníre fecísti: tua nos hódie salva virtúte; ut in hac die ad nullum declinémus peccátum, sed semper ad tuam justítiam faciéndam nostra procédant elóquia, dirigántur cogitatiónes et ópera.
Par Notre Seigneur Jésus Christ, Votre Fils, qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.
R. Ainsi soit-il.
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
V. Bénissons le Seigneur.
R. Rendons grâces à Dieu.
Martyrologium (anticip.)
Tértio Idus Iúnii Luna vicésima séptima Anno Dómini 2018

Salamínæ, in Cypro, natális sancti Bárnabæ Apóstoli, qui, natióne Cýprius, cum Paulo Géntium Apóstolus a discípulis ordinátus, multas regiónes cum eo peragrávit, iniúnctum sibi opus Evangélicæ prædicatiónis exércens; postrémo, Cyprum proféctus, ibi Apostolátum suum glorióso martýrio decorávit. Eius corpus, témpore Zenónis Imperatóris, ipso Bárnaba revelánte, repértum est, una cum códice Evangélii sancti Matthǽi, eiúsdem Bárnabæ manu descrípto.
Salmánticæ, in Hispánia, item natális sancti Ioánnis a sancto Facúndo, ex Eremitárum sancti Augustíni Ordine, Confessóris; qui fídei zelo, sanctimónia vitæ ac miráculis cláruit. Ipsíus autem festívitas sequénti die celebrátur.
Aquiléiæ pássio sanctórum Felícis et Fortunáti fratrum, qui, in persecutióne Diocletiáni et Maximiáni, equúleo suspénsi, atque, ardéntibus lampádibus circa eórum látera appósitis et mox divína virtúte exstínctis, per ventrem fervénti oleo sunt perfúsi; et ad últimum, cum in Christi confessióne persísterent, gloriósi certáminis cursum, obtruncáti cápite, implevérunt.
Bremæ natális sancti Rembérti, Hamburgénsis ac Breménsis Epíscopi.
Tarvísii sancti Parísii, civis Bononiénsis, Confessóris et Mónachi, ex Ordine Camaldulénsi.
Romæ Translátio sancti Gregórii Nazianzéni, Epíscopi, Confessóris atque Ecclésiæ Doctóris; cuius sacrum corpus, e Constantinópoli ántea delátum ad Urbem, atque in Ecclésia sanctæ Dei Genitrícis ad Campum Mártium diu asservátum, Gregórius Décimus tértius, Póntifex Máximus, in Capéllam, a se in Basílica sancti Petri magnificentíssime exornátam, summa celebritáte tránstulit, ac postrídie digno honóre sub altári cóndidit.
V. Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
R. Deo grátias.
Martyrologium (anticip.)
June 11th 2018, the 27th day of the Moon, were born into the better life:

The holy Apostle Barnabas. He was a Cypriot by birth, was by the disciples ordained an Apostle to the Gentiles along with Paul, and went through many countries with him doing that work of preaching the Gospel which had been laid upon them. In the end he went home to Cyprus, where he crowned the dignity of the Apostolate with the glory of martyrdom. Through a revelation from himself his body was discovered in the time of the Emperor Zeno, having with it a copy of the Gospel according to Matthew written with his own hand.
At Aquileia, the holy brethren Felix and Fortunatus, both martyrs. In the persecution under Diocletian and Maximian they were hung upon the rack, and lighted lamps put to their sides, but these were extinguished by the power of God. Boiling oil was poured into their bellies, and at last, forasmuch as they still stood firm in confessing Christ, they were beheaded.
At Bologna, [in the year 1267,] the holy Confessor Parisius, a monk of the Order of Camaldoli.
At Rome is commemorated the translation of the body of holy Gregory of Nazianzus. This sacred body had been brought to Rome from Constantinople and had lain for a long time in the church of the Mother of God at the Campus Martius, when the Supreme Pontiff Gregory XIII, [in the year 1580,] removed it with great pomp to the chapel which he had splendidly decorated in the Basilica of St Peter, and there laid it under the altar with due honour.
V. Et ailleurs, beaucoup d'autres saints martyrs, confesseurs et saintes vierges.
R. Rendons grâces à Dieu.
V. Pretiósa in conspéctu Dómini.
R. Mors Sanctórum eius.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adiuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum.
R. Amen.

V. Deus in adiutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adiuvándum me festína.
V. Deus in adiutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adiuvándum me festína.
V. Deus in adiutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adiuvándum me festína.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
V. Pretiósa in conspéctu Dómini.
R. Mors Sanctórum ejus.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adjuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum.
R. Amen.

V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Kýrie, eléison. Christe, eléison. Kýrie, eléison.
« Pater Noster » dicitur secreto usque ad « Et ne nos indúcas in tentatiónem: »
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
V. Réspice in servos tuos, Dómine, et in ópera tua, et dírige fílios eórum.
R. Et sit splendor Dómini Dei nostri super nos, et ópera mánuum nostrárum dírige super nos, et opus mánuum nostrárum dírige.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Orémus.
Dirígere et sanctificáre, régere et gubernáre dignáre, Dómine Deus, Rex cæli et terræ, hódie corda et córpora nostra, sensus, sermónes et actus nostros in lege tua, et in opéribus mandatórum tuórum: ut hic et in ætérnum, te auxiliánte, salvi et líberi esse mereámur, Salvátor mundi:
Qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum.
R. Amen.
Kýrie, eléison. Christe, eléison. Kýrie, eléison.
« Pater Noster » dicitur secreto usque ad « Et ne nos indúcas in tentatiónem: »
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
V. Réspice in servos tuos, Dómine, et in ópera tua, et dírige fílios eórum.
R. Et sit splendor Dómini Dei nostri super nos, et ópera mánuum nostrárum dírige super nos, et opus mánuum nostrárum dírige.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Orémus.
Dirígere et sanctificáre, régere et gubernáre dignáre, Dómine Deus, Rex cæli et terræ, hódie corda et córpora nostra, sensus, sermónes et actus nostros in lege tua, et in opéribus mandatórum tuórum: ut hic et in ætérnum, te auxiliánte, salvi et líberi esse mereámur, Salvátor mundi:
Qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum.
R. Amen.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Dies et actus nostros in sua pace dispónat Dóminus omnípotens. Amen.
Lectio brevis {Per Annum}
2 Thess 3:5
Dóminus autem dírigat corda et córpora nostra in caritáte Dei et patiéntia Christi.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Bénédiction. Dies et actus nostros in sua pace dispónat Dóminus omnípotens. Amen.
Leçon brève {De l'année}
2 Thess 3:5
Que le Seigneur dirige nos cœurs et ns corps dans l'amour de Dieu et la patience du Christ.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.
Conclusio
V. Adiutórium nóstrum in nómine Dómini.
R. Qui fecit cælum et terram.
V. Benedícite.
R. Deus.
V. Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace.
R. Amen.
Conclusion
V. Adjutórium nóstrum in nómine Dómini.
R. Qui fecit cælum et terram.
V. Benedícite.
R. Deus.
V. Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace.
R. Amen.

Matutinum    Laudes
Prima    Tertia    Sexta    Nona
Vesperae    Completorium

Options    Sancta Missa    Ordo

Versions
Tridentine 1570
Tridentine 1910
Divino Afflatu
Reduced 1955
Rubrics 1960
1960 Newcalendar
Monastic
Ordo Praedicatorum
Language 2
Latin
Latin-Bea
Deutsch
English
Espanol
Francais
Italiano
Magyar
Polski
Portugues
Polski-Newer
Votive
hodie
Dedicatio
Defunctorum
Parvum B.M.V.

Versions      Credits      Download      Rubrics      Technical      Help