Officium Dedicationis Ecclesiae


Ad Primam    08-12-2018

Ante Divinum officium
Incipit
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris: et ne nos indúcas in tentatiónem: sed líbera nos a malo. Amen.
Ave María, grátia plena; Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus, et benedíctus fructus ventris tui Jesus. Sancta María, Mater Dei, ora pro nobis peccatóribus, nunc et in hora mortis nostræ. Amen.
Credo in Deum, Patrem omnipoténtem, Creatórem cæli et terræ.
Et in Jesum Christum, Fílium ejus únicum, Dóminum nostrum: qui concéptus est de Spíritu Sancto, natus ex María Vírgine, passus sub Póntio Piláto, crucifíxus, mórtuus, et sepúltus: descéndit ad ínferos; tértia die resurréxit a mórtuis; ascéndit ad cælos; sedet ad déxteram Dei Patris omnipoténtis: inde ventúrus est judicáre vivos et mórtuos.
Credo in Spíritum Sanctum, sanctam Ecclésiam cathólicam, Sanctórum communiónem, remissiónem peccatórum, carnis resurrectiónem, vitam ætérnam. Amen.
V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Allelúja.
Début
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
Mais délivrez-nous du mal.
Ainsi soit-il.
Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous ;
Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.
Ainsi soit-il.
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
Qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
A souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli,
Est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts,
Est monté aux cieux,
Est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
D'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint Esprit,
A la sainte Eglise Catholique,
A la communion des Saints,
A la rémission de péchés,
A la resurrection de la chair,
A la vie éternelle.
Ainsi soit-il.
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Alleluia.
Hymnus
Jam lucis orto sídere,
Deum precémur súpplices,
Ut in diúrnis áctibus
Nos servet a nocéntibus.

Linguam refrénans témperet,
Ne litis horror ínsonet:
Visum fovéndo cóntegat,
Ne vanitátes háuriat.

Sint pura cordis íntima,
Absístat et vecórdia;
Carnis terat supérbiam
Potus cibíque párcitas.

Ut, cum dies abscésserit,
Noctémque sors redúxerit,
Mundi per abstinéntiam
Ipsi canámus glóriam.

* Deo Patri sit glória,
Ejúsque soli Fílio,
Cum Spíritu Paráclito,
Nunc et per omne sǽculum.
Amen.
Hymnus
Déjà paraît l'astre éclatant,
Prions, supplions Dieu,
Pour qu'en nos œuvres de ce jour
Il nous préserve de tout mal.

Qu'Il bride et règle notre langue
Pour éviter l'éclat de l'horrible discorde,
Qu'Il voile avec soin nos regards
Pour qu'aux vanités ils ne puisent.

Que dans notre cœur tout soit pur,
Que la malice en soit bannie,
Que la modération du boire et du manger
Terrasse l'orgeuil de la chair.

Afin qu'au départ de ce jour,
Quand la nuit reprendra son tour,
Gardés purs par notre réserve,
Nous Lui chantions un hymne de gloire.

* A Dieu le Père soit la gloire
Et à Son Fils unique,
Avec l'Esprit Consolateur,
Maintenant et dans tous les siècles.
Ainsi soit-il.
Psalmi {Psalmi Dominica, antiphonæ Votiva}
Ant. Domum tuam, Dómine,
Psalmus 53 [1]
53:3 Deus, in nómine tuo salvum me fac: * et in virtúte tua júdica me.
53:4 Deus, exáudi oratiónem meam: * áuribus pércipe verba oris mei.
53:5 Quóniam aliéni insurrexérunt advérsum me, et fortes quæsiérunt ánimam meam: * et non proposuérunt Deum ante conspéctum suum.
53:6 Ecce enim, Deus ádjuvat me: * et Dóminus suscéptor est ánimæ meæ.
53:7 Avérte mala inimícis meis: * et in veritáte tua dispérde illos.
53:8 Voluntárie sacrificábo tibi, * et confitébor nómini tuo, Dómine: quóniam bonum est:
53:9 Quóniam ex omni tribulatióne eripuísti me: * et super inimícos meos despéxit óculus meus.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Psaumes {Psaumes du dimanche, antiennes Votif}
Ant. A votre maison,
Psaume 53 [1]
53:3 O Dieu, sauvez-moi par Votre Nom, * et rendez-moi justice par Votre puissance.
53:4 O Dieu, exaucez ma prière ; * prêtez l'oreille aux paroles de ma bouche.
53:5 Car des étrangers se sont élevés contre moi, et des hommes puissants ont cherché à m'ôter la vie ; * et ils n'ont point placé Dieu devant leurs yeux.
53:6 Mais voici que Dieu vient à mon aide, * et que le Seigneur est le protecteur de ma vie.
53:7 Faites retomber les maux sur mes ennemis, * et exterminez-les dans Votre vérité.
53:8 Je Vous offrirai volontairement des sacrifices ; * et je célébrerai Votre Nom, Seigneur, parce qu'il est bon.
53:9 Car Vous m'avez délivré de toute affliction, * et mon œil a regardé mes ennemis avec assurance.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Psalmus 118(1-16) [2]
118:1 (Aleph) Beáti immaculáti in via: * qui ámbulant in lege Dómini.
118:2 Beáti, qui scrutántur testimónia ejus: * in toto corde exquírunt eum.
118:3 Non enim qui operántur iniquitátem, * in viis ejus ambulavérunt.
118:4 Tu mandásti * mandáta tua custodíri nimis.
118:5 Útinam dirigántur viæ meæ, * ad custodiéndas justificatiónes tuas!
118:6 Tunc non confúndar, * cum perspéxero in ómnibus mandátis tuis.
118:7 Confitébor tibi in directióne cordis: * in eo quod dídici judícia justítiæ tuæ.
118:8 Justificatiónes tuas custódiam: * non me derelínquas usquequáque.
118:9 (Beth) In quo córrigit adolescéntior viam suam? * In custodiéndo sermónes tuos.
118:10 In toto corde meo exquisívi te: * ne repéllas me a mandátis tuis.
118:11 In corde meo abscóndi elóquia tua: * ut non peccem tibi.
118:12 Benedíctus es, Dómine: * doce me justificatiónes tuas.
118:13 In lábiis meis, * pronuntiávi ómnia judícia oris tui.
118:14 In via testimoniórum tuórum delectátus sum, * sicut in ómnibus divítiis.
118:15 In mandátis tuis exercébor: * et considerábo vias tuas.
118:16 In justificatiónibus tuis meditábor: * non oblivíscar sermónes tuos.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Psaume 118(1-16) [2]
118:1 Heureux ceux qui sont immaculés dans la voie, * qui marchent dans la loi du Seigneur.
118:2 Heureux ceux qui étudient Ses ordonnances, * et qui Le cherchent de tout leur cœur.
118:3 Car ceux qui commettent l'iniquité * ne marchent pas dans Ses voies.
118:4 Vous avez ordonné * que Vos commandements soient très exactement gardés.
118:5 Puissent mes voies être dirigées * de telle sorte, que je garde Vos ordonnances !
118:6 Je ne serai point confondu, * lorsque j'aurai sous les yeux tous Vos préceptes.
118:7 Je Vous louerai dans la droiture de mon cœur, * de ce que j'ai appris les préceptes de Votre justice.
118:8 Je garderai Vos ordonnances ; * ne m'abandonnez pas entièrement.
118:9 Comment le jeune homme corrigera-t-il sa voie ? * En accomplissant Vos paroles.
118:10 Je Vous ai cherché de tout mon cœur ; * ne me rejetez pas de la voie de Vos préceptes.
118:11 J'ai caché Vos paroles dans mon cœur, * pour ne pas pécher contre Vous.
118:12 Vous êtes béni, Seigneur ; * enseignez-moi Vos commandements.
118:13 J'ai prononcé de mes lèvres * tous les préceptes de Votre bouche.
118:14 Je me suis complu dans la voie de Vos ordres, * autant que dans toutes les richesses.
118:15 Je m'exercerai dans Vos commandements, * et je considérerai Vos voies.
118:16 Je méditerai sur Vos ordonnances ; * je n'oublierai point Vos paroles.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Psalmus 118(17-32) [3]
118:17 (Ghimel) Retríbue servo tuo, vivífica me: * et custódiam sermónes tuos:
118:18 Revéla óculos meos: * et considerábo mirabília de lege tua.
118:19 Íncola ego sum in terra: * non abscóndas a me mandáta tua.
118:20 Concupívit ánima mea desideráre justificatiónes tuas, * in omni témpore.
118:21 Increpásti supérbos: * maledícti qui declínant a mandátis tuis.
118:22 Aufer a me oppróbrium, et contémptum: * quia testimónia tua exquisívi.
118:23 Étenim sedérunt príncipes, et advérsum me loquebántur: * servus autem tuus exercebátur in justificatiónibus tuis.
118:24 Nam et testimónia tua meditátio mea est: * et consílium meum justificatiónes tuæ.
118:25 (Daleth) Adhǽsit paviménto ánima mea: * vivífica me secúndum verbum tuum.
118:26 Vias meas enuntiávi, et exaudísti me: * doce me justificatiónes tuas.
118:27 Viam justificatiónum tuárum ínstrue me: * et exercébor in mirabílibus tuis.
118:28 Dormitávit ánima mea præ tǽdio: * confírma me in verbis tuis.
118:29 Viam iniquitátis ámove a me: * et de lege tua miserére mei.
118:30 Viam veritátis elégi: * judícia tua non sum oblítus.
118:31 Adhǽsi testimóniis tuis, Dómine: * noli me confúndere.
118:32 Viam mandatórum tuórum cucúrri, * cum dilatásti cor meum.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Psaume 118(17-32) [3]
118:17 Bénissez Votre serviteur ; faites-moi vivre, * et je garderai Vos paroles.
118:18 Dévoilez mes yeux, * et je considérerai les merveilles de Votre loi.
118:19 Je suis étranger sur la terre ; * ne me cachez pas Vos commandements.
118:20 Mon âme a désiré en tout temps Vos ordonnances * avec une grande ardeur.
118:21 Vous avez menacé les superbes ; * ceux qui se détournent de Vos préceptes sont maudits.
118:22 Eloignez de moi l'opprobre et le mépris, * car j'ai recherché Vos commandements.
118:23 Car les princes se sont assis et ont parlé contre moi ; * mais Votre serviteur méditait sur Vos lois.
118:24 Car Vos préceptes sont le sujet de ma méditation, * et Vos ordonnances me servent de conseil.
118:25 Mon âme est prosternée contre terre ; * rendez-moi la vie selon Votre parole.
118:26 Je Vous ai exposé mes voies, et Vous m'avez exaucé ; * enseignez-moi Vos préceptes.
118:27 Instruisez-moi de la voie de Vos ordonnances, * et je m'exercerai dans Vos merveilles.
118:28 Mon âme s'est assoupie d'ennui ; * fortifiez-moi par Vos paroles.
118:29 Eloignez de moi la voie de l'iniquité, * et faites-moi miséricorde selon Votre loi.
118:30 J'ai choisi la voie de la vérité ; * je n'ai point oublié Vos jugements.
118:31 Seigneur, je me suis attaché à Vos préceptes ; * ne permettez pas que je sois confondu.
118:32 J'ai couru dans la voie de Vos commandements, * lorsque Vous avez dilaté mon cœur.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Canticum Quicumque [4]
(Canticum Quicumque * Symbolum Athanasium)
Quicúmque vult salvus esse, * ante ómnia opus est, ut téneat cathólicam fidem:
Quam nisi quisque íntegram inviolatámque serváverit, * absque dúbio in ætérnum períbit.
Fides autem cathólica hæc est: * ut unum Deum in Trinitáte, et Trinitátem in unitáte venerémur.
Neque confundéntes persónas, * neque substántiam separántes.
Alia est enim persóna Patris, ália Fílii, * ália Spíritus Sancti:
Sed Patris, et Fílii, et Spíritus Sancti una est divínitas, * æquális glória, coætérna majéstas.
Qualis Pater, talis Fílius, * talis Spíritus Sanctus.
Increátus Pater, increátus Fílius, * increátus Spíritus Sanctus.
Imménsus Pater, imménsus Fílius, * imménsus Spíritus Sanctus.
Ætérnus Pater, ætérnus Fílius, * ætérnus Spíritus Sanctus.
Et tamen non tres ætérni, * sed unus ætérnus.
Sicut non tres increáti, nec tres imménsi, * sed unus increátus, et unus imménsus.
Simíliter omnípotens Pater, omnípotens Fílius, * omnípotens Spíritus Sanctus.
Et tamen non tres omnipoténtes, * sed unus omnípotens.
Ita Deus Pater, Deus Fílius, * Deus Spíritus Sanctus.
Ut tamen non tres Dii, * sed unus est Deus.
Ita Dóminus Pater, Dóminus Fílius, * Dóminus Spíritus Sanctus.
Et tamen non tres Dómini, * sed unus est Dóminus.
Quia, sicut singillátim unamquámque persónam Deum ac Dóminum confitéri christiána veritáte compéllimur: * ita tres Deos aut Dóminos dícere cathólica religióne prohibémur.
Pater a nullo est factus: * nec creátus, nec génitus.
Fílius a Patre solo est: * non factus, nec creátus, sed génitus.
Spíritus Sanctus a Patre et Fílio: * non factus, nec creátus, nec génitus, sed procédens.
Unus ergo Pater, non tres Patres: unus Fílius, non tres Fílii: * unus Spíritus Sanctus, non tres Spíritus Sancti.
Et in hac Trinitáte nihil prius aut postérius, nihil majus aut minus: * sed totæ tres persónæ coætérnæ sibi sunt et coæquáles.
Ita ut per ómnia, sicut jam supra dictum est, * et únitas in Trinitáte, et Trínitas in unitáte veneránda sit.
Qui vult ergo salvus esse, * ita de Trinitáte séntiat.
Sed necessárium est ad ætérnam salútem, * ut Incarnatiónem quoque Dómini nostri Jesu Christi fidéliter credat.
Est ergo fides recta ut credámus et confiteámur, * quia Dóminus noster Jesus Christus, Dei Fílius, Deus et homo est.
Deus est ex substántia Patris ante sǽcula génitus: * et homo est ex substántia matris in sǽculo natus.
Perféctus Deus, perféctus homo: * ex ánima rationáli et humána carne subsístens.
Æquális Patri secúndum divinitátem: * minor Patre secúndum humanitátem.
Qui licet Deus sit et homo, * non duo tamen, sed unus est Christus.
Unus autem non conversióne divinitátis in carnem, * sed assumptióne humanitátis in Deum.
Unus omníno, non confusióne substántiæ, * sed unitáte persónæ.
Nam sicut ánima rationális et caro unus est homo: * ita Deus et homo unus est Christus.
Qui passus est pro salúte nostra: descéndit ad ínferos: * tértia die resurréxit a mórtuis.
Ascéndit ad cælos, sedet ad déxteram Dei Patris omnipoténtis: * inde ventúrus est judicáre vivos et mórtuos.
Ad cujus advéntum omnes hómines resúrgere habent cum corpóribus suis; * et redditúri sunt de factis própriis ratiónem.
Et qui bona egérunt, ibunt in vitam ætérnam: * qui vero mala, in ignem ætérnum.
Hæc est fides cathólica, * quam nisi quisque fidéliter firmitérque credíderit, salvus esse non póterit.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Domum tuam, Dómine, decet sanctitúdo in longitúdinem diérum.
Cantique Quicumque [4]
(Cantique Quicumque * Symbole d'Athanase)
Quiconque veut être sauvé doit, * avant tout, tenir la foi catholique :
S’il ne la garde pas entière et pure, * il périra sans aucun doute pour l’éternité.
Voici la foi catholique : * nous vénérons un Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l’Unité,
Sans confondre les Personnes * ni diviser la substance :
Autre est en effet la Personne du Père, autre celle du Fils, * autre celle du Saint-Esprit ;
Mais une est la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, * égale la gloire, coéternelle la majesté.
Comme est le Père, tel est le Fils, * tel est aussi le Saint-Esprit :
Incréé est le Père, incréé le Fils, * incréé le Saint-Esprit ;
Infini est le Père, infini le Fils, * infini le Saint-Esprit ;
Eternel est le Père, éternel le Fils, * éternel le Saint-Esprit ;
Et cependant, ils ne sont pas trois éternels, * mais un éternel ;
Tout comme ils ne sont pas trois incréés, ni trois infinis, * mais un incréé et un infini.
De même, tout-puissant est le Père, tout-puissant le Fils, * tout-puissant le Saint-Esprit ;
Et cependant ils ne sont pas trois tout-puissants, * mais un tout-puissant.
Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, * le Saint-Esprit est Dieu ;
Et cependant ils ne sont pas trois Dieux, * mais un Dieu.
Ainsi le Père est Seigneur, le Fils est Seigneur, * le Saint-Esprit est Seigneur ;
Et cependant ils ne sont pas trois Seigneurs, * mais un Seigneur ;
Car, de même que la vérité chrétienne nous oblige à confesser que chacune des personnes en particulier est Dieu et Seigneur, * de même la religion catholique nous interdit de dire qu’il y a trois Dieux ou trois Seigneurs.
Le Père n’a été fait par personne * et Il n’est ni créé ni engendré ;
Le Fils n’est issu que du Père, * Il n’est ni fait, ni créé, mais engendré ;
Le Saint-Esprit vient du Père et du Fils, * Il n’est ni fait, ni créé, ni engendré, mais Il procède.
Il n’y a donc qu’un Père, non pas trois Pères ; un Fils, non pas trois Fils; * un Saint-Esprit, non pas trois Saint-Esprit.
Et dans cette Trinité il n’est rien qui ne soit avant ou après, rien qui ne soit plus grand ou plus petit, * mais les Personnes sont toutes trois également éternelles et semblablement égales.
Si bien qu’en tout, comme on l’a déjà dit plus haut, * on doit vénérer, et l’Unité dans la Trinité, et la Trinité dans l’Unité.
Qui donc veut être sauvé, * qu’il croie cela de la Trinité.
Mais il est nécessaire au salut éternel * de croire fidèlement aussi en l’incarnation de notre Seigneur Jésus-Christ.
C’est donc la foi droite que de croire et de confesser * que notre Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, est Dieu et homme.
Il est Dieu, de la substance du Père, engendré avant les siècles, * et Il est homme, de la substance de Sa mère, né dans le temps ;
Dieu parfait, homme parfait * composé d’une âme raisonnable et de chair humaine,
Egal au Père selon la divinité, * inférieur au Père selon l’humanité.
Bien qu’il soit Dieu et homme, * il n’y a pas cependant deux Christ, mais un Christ ;
Un, non parce que la divinité a été transformée en la chair, * mais parce que l’humanité a été assumée en Dieu ;
Un absolument, non par un mélange de substance, * mais par l’unité de la personne.
Car, de même que l’âme raisonnable et le corps font un homme, * de même Dieu et l’homme font un Christ.
Il a souffert pour notre salut, Il est descendu aux enfers, * le troisième jour Il est ressuscité des morts,
Il est monté aux cieux, Il siège à la droite du Père, * d’où Il viendra juger les vivants et les morts.
A sa venue, tous les hommes ressusciteront avec leurs corps * et rendront compte de leurs propres actes :
Ceux qui ont bien agi iront dans la vie éternelle, * ceux qui ont mal agi, au feu éternel.
Telle est la foi catholique : * si quelqu’un n’y croit pas fidèlement et fermement, il ne pourra être sauvé.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. A votre maison, Seigneur, convient la sainteté, tout le long des jours.
Capitulum Responsorium Versus {Votiva}
1 Tim. 1:17
Regi sæculórum immortáli et invisíbili, soli Deo honor et glória in sǽcula sæculórum. Amen.
R. Deo grátias.

R.br. Christe, Fili Dei vivi, * miserére nobis.
R. Christe, Fili Dei vivi, * miserére nobis.
V. Qui sedes ad déxteram Patris.
R. Miserére nobis.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Christe, Fili Dei vivi, * miserére nobis.

V. Exsúrge, Christe, ádjuva nos.
R. Et líbera nos propter nomen tuum.
Chapter Responsory Verse {Votif}
1 Tim. 1:17
Au Roi des siècles, immortel et invisible, seul Dieu, honneur et gloire dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
R. Rendons grâces à Dieu.

R.br. Christ, Fils du Dieu vivant * Ayez pitié de nous.
R. Christ, Fils du Dieu vivant * Ayez pitié de nous.
V. Qui êtes assis à la droite du Père.
R. Ayez pitié de nous.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Christ, Fils du Dieu vivant * Ayez pitié de nous.

V. Levez-Vous, ô Christ, aidez-nous.
R. Et délivrez-nous pour la gloire de Votre Nom.
Preces Dominicales et Feriales {habentur}
Kýrie, eléison. Christe, eléison. Kýrie, eléison.
« Pater Noster » dicitur secreto usque ad « Et ne nos indúcas in tentatiónem: »
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Credo in Deum, Patrem omnipoténtem, Creatórem cæli et terræ.
Et in Jesum Christum, Fílium ejus únicum, Dóminum nostrum: qui concéptus est de Spíritu Sancto, natus ex María Vírgine, passus sub Póntio Piláto, crucifíxus, mórtuus, et sepúltus: descéndit ad ínferos; tértia die resurréxit a mórtuis; ascéndit ad cælos; sedet ad déxteram Dei Patris omnipoténtis: inde ventúrus est judicáre vivos et mórtuos.
Credo in Spíritum Sanctum, sanctam Ecclésiam cathólicam, Sanctórum communiónem, remissiónem peccatórum, carnis resurrectiónem, vitam ætérnam. Amen.
V. Et ego ad te, Dómine, clamávi.
R. Et mane orátio mea prævéniet te.
V. Repleátur os meum laude.
R. Ut cantem glóriam tuam, tota die magnitúdinem tuam.
V. Dómine, avérte fáciem tuam a peccátis meis.
R. Et omnes iniquitátes meas dele.
V. Cor mundum crea in me, Deus.
R. Et spíritum rectum ínnova in viscéribus meis.
V. Ne projícias me a fácie tua.
R. Et spíritum sanctum tuum ne áuferas a me.
V. Redde mihi lætítiam salutáris tui.
R. Et spíritu principáli confírma me.
Prières dominicales et fériales {sont dites}
Seigneur ayez pitié. Christ ayez pitié. Seigneur ayez pitié.
« Notre Père » en silence jusqu'à « Et ne nous laissez pas succomber à la tentation : »
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
Qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
A souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli,
Est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts,
Est monté aux cieux,
Est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
D'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint Esprit,
A la sainte Eglise Catholique,
A la communion des Saints,
A la rémission de péchés,
A la resurrection de la chair,
A la vie éternelle.
Ainsi soit-il.
V. J'implore Votre assistance, Seigneur.
R. Et je viens Vous présenter ma prière dès le matin.
V. Que ma bouche soit remplie de louanges.
R. Afin que je chante Votre gloire et que durant le jour je célèbre Votre grandeur.
V. Seigneur, détournez vos yeux pour ne plus voir mes offenses.
R. Et effacez tous mes péchés.
V. Mon Dieu, créez en moi un cœur pur.
R. Et renouvellez l'esprit de justice au fond de mon âme.
V. Ne me rejettez pas de Votre présence.
R. Et ne retirez pas de moi Votre Saint Esprit.
V. Rendez-moi la joie de Votre assistance salutaire.
R. Et fortifiez-moi par un esprit qui me fasse faire le bien d'une volonté pleine et parfaite.
Preces Feriales{omittitur}
Prières fériales{Omises}
Preces Dominicales et Feriales {habentur}
V. Adjutórium nóstrum in nómine Dómini.
R. Qui fecit cælum et terram.
Confíteor Deo omnipoténti, beátæ Maríæ semper Vírgini, beáto Michaéli Archángelo, beáto Joánni Baptístæ, sanctis Apóstolis Petro et Paulo, et ómnibus Sanctis, quia peccávi nimis, cogitatióne, verbo et ópere: percutit sibi pectus mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa. Ídeo precor beátam Maríam semper Vírginem, beátum Michaélem Archángelum, beátum Joánnem Baptístam, sanctos Apóstolos Petrum et Paulum, et omnes Sanctos, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.
Misereátur nostri omnípotens Deus, et dimíssis peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam ætérnam. Amen.
Indulgéntiam, absolutiónem et remissiónem peccatórum nostrórum tríbuat nobis omnípotens et miséricors Dóminus. Amen.
V. Dignáre, Dómine, die isto.
R. Sine peccáto nos custodíre.
V. Miserére nostri, Dómine.
R. Miserére nostri.
V. Fiat misericórdia tua, Dómine, super nos.
R. Quemádmodum sperávimus in te.
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
Prières dominicales et fériales {sont dites}
V. Notre secours est dans le Nom du Seigneur.
R. Qui a fait le ciel et la terre.
Je confesse à Dieu tout puissant,
à la bienheureuse Marie toujours Vierge,
à Saint Michel Archange, à Saint Jean-Baptiste,
aux saints Apôtres Pierre et Paul, à tous les Saints
que j'ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions : on se frappe le cœur C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge,
Saint Michel Archange, Saint Jean-Baptiste,
les saints Apôtres Pierre et Paul, tous les Saints,
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.
Que le Dieu tout-puissant ait pitié de vous, et que, après vous avoir pardonné vos péchés, il vous conduise à la vie éternelle. Ainsi soit-il.
Que le Seigneur tout-puissant et tout miséricordieux nous accorde l'indulgence, l'absolution et la rémission de nos péchés. Ainsi soit-il.
V. Seigneur, daignez en ce jour.
R. Nous garder de tout péché.
V. Ayez pitié de nous Seigneur.
R. Ayez pitié de nous.
V. Répandez sur nous vôtre miséricorde et vôtre grâce.
R. Selon l'espérance que nous avons mise en vous.
V. Seigneur exaucez ma prière.
R. Et que mon cri s'élève jusqu'à Vous.
Orationes
secunda 'Domine, exaudi' omittitur
Orémus.
Dómine Deus omnípotens, qui ad princípium hujus diéi nos perveníre fecísti: tua nos hódie salva virtúte; ut in hac die ad nullum declinémus peccátum, sed semper ad tuam justítiam faciéndam nostra procédant elóquia, dirigántur cogitatiónes et ópera.
Per Dóminum nostrum Jesum Christum, Fílium tuum: qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sǽcula sæculórum.
R. Amen.
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
V. Benedicámus Dómino.
R. Deo grátias.
Oraisons
on omet le deuxième "Seigneur, exaucez ma prière"
Prions.
Seigneur, Dieu tout-puissant, qui nous avez fait parvenir au commencement de ce jour, sauvez-nous aujourd'hui par Votre puissance, afin que durant le cours de cette journée nous ne nous laissions aller à aucun péché: mais que nos paroles, nos pensées et nos œuvres tendent toujours à l'accomplissement de Votre justice.
Par Notre Seigneur Jésus Christ, Votre Fils, qui vit et règne avec Vous et le Saint-Esprit, Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.
R. Ainsi soit-il.
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous !
V. Bénissons le Seigneur.
R. Rendons grâces à Dieu.
Martyrologium (anticip.)

Idibus Augústi Luna secunda Anno Domini 2018

Romæ beáti Hippólyti Mártyris, qui pro confessiónis glória, sub Valeriáno Imperatóre, post ália torménta, ligátis pédibus ad colla indomitórum equórum, per carduétum et tríbulos crudéliter tractus est, ac, toto córpore laceráto, emísit spíritum. Passi sunt étiam eódem die beáta Concórdia, ejus nutrix, quæ ante ipsum, plumbátis cæsa, migrávit ad Dóminum; et álii decem et novem de domo sua, qui extra portam Tiburtínam decolláti sunt, et, una cum ipso, in agro Veráno sepúlti.
Apud Forum Syllæ natális sancti Cassiáni Mártyris, qui cum adoráre idóla noluísset, ídeo, vocátis a persecutóre púeris, quibus exósus docéndo factus fúerat, data est eis facúltas eum periméndi; quorum quanto infírmior erat manus, tanto graviórem martýrii pœnam, diláta morte, faciébat.
Tudérti, in Umbria, sancti Cassiáni, Epíscopi et Mártyris, sub Diocletiáno Imperatóre.
Burgis, in Hispánia, sanctárum Centóllæ et Hélenæ Mártyrum.
Constantinópoli sancti Máximi Abbátis, doctrína et cathólicæ veritátis zelo insígnis; qui, cum advérsus Monothelítas strénue decertáret, ab hærético Imperatóre Constánte, præcísis mánibus ac lingua, in Chersonésum relegátus est, ibíque, glória confessiónis clarus, spíritum Deo réddidit. Tunc étiam duo Anastásii, qui ejus erant discípuli, aliíque plures divérsa torménta et dura exsília sunt expérti.
Fritesláriæ, in Germánia, sancti Wigbérti, Presbýteri et Confessóris.
Romæ natális sancti Joánnis Berchmans, scholástici e Societáte Jesu et Confessóris, vitæ innocéntia et religiósæ disciplínæ custódia præclári; cui Leo Décimus tértius, Póntifex Máximus, cǽlitum Sanctórum honóres decrévit.
Pictávis, in Gállia, sanctæ Radegúndis Regínæ, cujus vita miráculis et virtútibus cláruit.
V. Et álibi aliórum plurimórum sanctórum Mártyrum et Confessórum, atque sanctárum Vírginum.
R. Deo grátias.
Martyrologium (anticip.)

August 13th 2018, the 2nd day of the Moon, were born into the better life:

At Rome, [in the year 258,] the blessed martyr Hippolytus. Such was the glory of his confession, under the Emperor Valerian, that after other torments his feet were tied to the necks of unbroken horses, and he was thus cruelly dragged through thistles and thorns until his whole body was torn and he gave up the ghost.
Upon the same day there suffered his nurse, the blessed Concordia, who was beaten to death with scourges loaded with lead, and passed away.
At Imola, [in the fourth century,] the holy martyr Cassian. When he refused to worship idols the persecutors called for the boys to whom he had become hateful while teaching them, and gave them permission to kill him, and the weaker their hands were the greater were his sufferings through the delay of death.
At Todi, [in Umbria,] under the Emperor Diocletian, the holy martyr Cassian, Bishop [of that see.]
At Burgos, in Spain, the holy martyrs Centolla and Helen.
At Constantinople, [in the year 662,] the holy monk Maximus, famous for his teaching and zeal for Catholic truth. He vigorously contended against the Monothelites, and the heretical Emperor Constans cut away his hands and tongue, and banished him to the Crimea, where he gave up the ghost. At the same time the two Anastasii, his disciples, and many others, suffered diverse torments and were sent into hard banishments.
In Germany, [in the year 747,] the holy Confessor Wigbert the Priest.
At Poitiers, [in the year 587,] the holy Queen Radegundis, whose life was famous for miracles and graces.
At Rome, [in the year 1621,] holy John Berchmans, a scholastic of the Society of Jesus, illustrious for the innocency of his life and his observance of the discipline of his Institute, to whom the supreme Pontiff Leo XIII decreed the honours paid to the Saints in heaven.
V. Et ailleurs, beaucoup d'autres saints martyrs, confesseurs et saintes vierges.
R. Rendons grâces à Dieu.
V. Pretiósa in conspéctu Dómini.
R. Mors Sanctórum ejus.
Sancta María et omnes Sancti intercédant pro nobis ad Dóminum, ut nos mereámur ab eo adjuvári et salvári, qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum.
R. Amen.

V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Deus in adjutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adjuvándum me festína.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
V. Elle est précieuse aux yeux du Seigneur.
R. La mort de Ses saints.
Que Sainte Marie et tous les Saints intercèdent pour nous auprès du Seigneur, afin que nous soyons secourus et sauvés par Celui qui vit et règne dans les siècles des siècles.
R. Ansi soit-il.

V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Kýrie, eléison. Christe, eléison. Kýrie, eléison.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
V. Réspice in servos tuos, Dómine, et in ópera tua, et dírige fílios eórum.
R. Et sit splendor Dómini Dei nostri super nos, et ópera mánuum nostrárum dírige super nos, et opus mánuum nostrárum dírige.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Orémus.
Dirígere et sanctificáre, régere et gubernáre dignáre, Dómine Deus, Rex cæli et terræ, hódie corda et córpora nostra, sensus, sermónes et actus nostros in lege tua, et in opéribus mandatórum tuórum: ut hic et in ætérnum, te auxiliánte, salvi et líberi esse mereámur, Salvátor mundi:
Qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum.
R. Amen.
Seigneur ayez pitié. Christ ayez pitié. Seigneur ayez pitié.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés :
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
V. Jetez, Seigneur, un regard favorable sur Vos serviteurs et sur Vos œuvres, et guidez leurs enfants.
R. Et que la lumière du Seigneur notre Dieu brille sur nous. Dirigez les œuvres de nos mains. Oui, dirigez l'œuvre de nos mains.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Prions.
Daignez, Seigneur Dieu, Roi du Ciel et de la terre, diriger et sanctifier, régir et gouverner en ce jour nos cœurs et nos corps, nos sentiments, nos paroles et nos actes, selon Votre loi et l'accomplissement de Vos préceptes, afin qu'ici-bas et pour l'Eternité, nous obtenions d'être sauvés et délivrés par Votre secours, ô Sauveur du monde, qui vivez et régnez dans les siècles des siècles.
R. Ainsi soit-il.
V. Jube, domne, benedícere.
Benedictio. Dies et actus nostros in sua pace dispónat Dóminus omnípotens. Amen.
Lectio brevis {Votiva}
Apo 21:4-5
Et abstérget Deus omnem lácrimam ab óculis eórum: et mors ultra non erit, neque luctus, neque clamor, neque dolor erit ultra, quia prima abiérunt. Et dixit qui sedébat in throno: Ecce nova fácio ómnia.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.
V. Seigneur, veuillez me bénir.
Benediction. Que le Seigneur tout-puissant établisse dans Sa paix nos jours et nos actions. Ainsi soit-il.
Leçon brève {Votif}
Apo 21:4-5
Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et dès lors il n’y aura plus de mort, plus de deuil, plus de cri, et il n’y aura plus de douleur, parce que les premières choses sont passées. Et celui qui siégeait sur le trône dit : Voici que je fais toutes choses nouvelles.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.
Conclusio
V. Adjutórium nóstrum in nómine Dómini.
R. Qui fecit cælum et terram.
V. Benedícite.
R. Deus.
V. Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace.
R. Amen.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris: et ne nos indúcas in tentatiónem: sed líbera nos a malo. Amen.
Conclusion
V. Notre secours est dans le Nom du Seigneur.
R. Qui a fait le ciel et la terre.
V. Bénissez.
R. Dieu.
V. Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous préserve de tout mal et nous conduise à la vie éternelle, et que les âmes des fidèles défunts, par la miséricorde de Dieu, reposent en paix.
R. Ainsi soit-il.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
Mais délivrez-nous du mal.
Ainsi soit-il.
Post Divinum officium

Matutinum    Laudes
Prima    Tertia    Sexta    Nona
Vesperae    Completorium

Options    Sancta Missa    Ordo

Versions
Monastic
Tridentine 1570
Tridentine 1910
Divino Afflatu
Reduced 1955
Rubrics 1960
1960 Newcalendar
Language 2
Latin
Deutsch
English
Espanol
Francais
Italiano
Magyar
Polski
Portugues
Polski-Newer
Votive
hodie
Dedicatio
Defunctorum
Parvum B.M.V.

Versions      Credits      Download      Rubrics      Technical      Help