In Conceptione Immaculata Beatæ Mariæ Virginis ~ I. classis
Tempora: Sabbato infra Hebdomadam I Adventus

Matutinum    12-08-2018

Incipit
V. Dómine, lábia +︎ mea apéries.
R. Et os meum annuntiábit laudem tuam.
V. Deus in adiutórium meum inténde.
R. Dómine, ad adiuvándum me festína.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Allelúia.
Début
V. Seigneur +︎ Vous ouvrirez mes lèvres.
R. Et ma bouche annoncera Votre louange.
V. Dieu venez à mon aide.
R. Seigneur, hâtez-vous de me secourir.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Alleluia.
Invitatorium {Antiphona ex Proprio Sanctorum}
Ant. Immaculátam Conceptiónem Vírginis Maríæ celebrémus: * Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Ant. Immaculátam Conceptiónem Vírginis Maríæ celebrémus: * Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Veníte, exsultémus Dómino, iubilémus Deo, salutári nostro: præoccupémus fáciem eius in confessióne, et in psalmis iubilémus ei.
Ant. Immaculátam Conceptiónem Vírginis Maríæ celebrémus: * Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Quóniam Deus magnus Dóminus, et Rex magnus super omnes deos, quóniam non repéllet Dóminus plebem suam: quia in manu eius sunt omnes fines terræ, et altitúdines móntium ipse cónspicit.
Ant. Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et áridam fundavérunt manus eius (genuflectitur) veníte, adorémus, et procidámus ante Deum: plorémus coram Dómino, qui fecit nos, quia ipse est Dóminus, Deus noster; nos autem pópulus eius, et oves páscuæ eius.
Ant. Immaculátam Conceptiónem Vírginis Maríæ celebrémus: * Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Hódie, si vocem eius audiéritis, nolíte obduráre corda vestra, sicut in exacerbatióne secúndum diem tentatiónis in desérto: ubi tentavérunt me patres vestri, probavérunt et vidérunt ópera mea.
Ant. Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Quadragínta annis próximus fui generatióni huic, et dixi; Semper hi errant corde, ipsi vero non cognovérunt vias meas: quibus iurávi in ira mea; Si introíbunt in réquiem meam.
Ant. Immaculátam Conceptiónem Vírginis Maríæ celebrémus: * Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.
Ant. Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Ant. Immaculátam Conceptiónem Vírginis Maríæ celebrémus: * Christum eius Fílium adorémus Dóminum.
Invitatoire {Antienne Du Propre des Saints}
Ant. Célébrons l’immaculée Conception de la Vierge Marie : * Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Ant. Célébrons l’immaculée Conception de la Vierge Marie : * Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Venez, chantons avec allégresse au Seigneur, faisons monter l'expression d'une joie vers Dieu, notre salut. Hâtons-nous de nous présenter devant Lui avec des louanges et, dans des Psaumes célébrons Sa gloire.
Ant. Célébrons l’immaculée Conception de la Vierge Marie : * Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Parce que le Seigneur est le grand Dieu; le grand Roi au dessus de tous les dieux; parce que le Seigneur ne repoussera pas Son peuple; parce que dans Sa main sont tous les confins de la terre et que Son regard domine les cimes des montagnes.
Ant. Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent. (on se met à genoux) Venez, adorons, prosternons-nous devant Dieu,: et pleurons devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est le Seigneur notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Son pâturage.
Ant. Célébrons l’immaculée Conception de la Vierge Marie : * Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme il arriva à vos pères dans l'exaspération au jour de la tentation dans le désert, alors qu'ils Me tentèrent, M'éprouvèrent et virent mes oeuvres.
Ant. Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Pendant quarante ans, J'ai été proche de cette génération et J'ai dit: Toujours ils errent de coeur; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : et Je leur ai juré dans Ma colère, s'ils entrerons dans Mon repos.
Ant. Célébrons l’immaculée Conception de la Vierge Marie : * Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
Ant. Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Ant. Célébrons l’immaculée Conception de la Vierge Marie : * Adorons le Christ, son Fils, Notre-Seigneur.
Hymnus {ex Proprio Sanctorum}
Præclára custos Vírginum,
Intácta mater Núminis,
Cæléstis aulæ iánua,
Spes nostra, cæli gáudium,

Inter rubéta lílium,
Colúmba formosíssima,
Virga e radíce gérminans
Nostro medélam vúlneri.

Turris dracóni impérvia,
Amíca stella náufragis,
Tuére nos a fráudibus,
Tuáque luce dírige.

Erróris umbras díscute,
Syrtes dolósas ámove,
Fluctus tot inter, déviis
Tutam reclúde sémitam.

Iesu, tibi sit glória,
Qui natus es de Vírgine,
Cum Patre, et almo Spíritu,
In sempitérna sǽcula.
Amen.
Hymn {Du Propre des Saints}
Illustre gardienne des Vierges:
Virginale Mère de Dieu,
Porte du palais céleste,
Notre espérance, joie du ciel.

Lis au milieu des ronces,
Colombe toute belle,
Tige produisant de sa racine,
Le remède à notre blessure.

Tour inaccessible au dragon,
Étoile amie des naufragés,
Garde-nous de toute séduction,
Et par ta lumière, guide-nous.

Dissipe les ombres de Terreur,
Éloigne les Syrtes trompeurs,
Parmi tant d’agitations, aux égarés
Découvre la voie sûre.

Jésus, gloire soit à toi,
Qui es né de la Vierge,
Ainsi qu’au Père et à l’Esprit-Saint
Dans les siècles éternels.
Ainsi soit-il.
Psalmi cum lectionibus {Antiphonæ et Psalmi ex Proprio Sanctorum}
Nocturn I.
Ant. Admirábile est * nomen tuum, Dómine, in univérsa terra, quia in Vírgine María dignum tibi habitáculum præparásti.
Psalmus 8 [1]
8:2 Dómine, Dóminus noster, * quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra!
8:2 Quóniam eleváta est magnificéntia tua, * super cælos.
8:3 Ex ore infántium et lacténtium perfecísti laudem propter inimícos tuos, * ut déstruas inimícum et ultórem.
8:4 Quóniam vidébo cælos tuos, ópera digitórum tuórum: * lunam et stellas, quæ tu fundásti.
8:5 Quid est homo quod memor es eius? * aut fílius hóminis, quóniam vísitas eum?
8:6 Minuísti eum paulo minus ab Ángelis, glória et honóre coronásti eum: * et constituísti eum super ópera mánuum tuárum.
8:8 Omnia subiecísti sub pédibus eius, * oves et boves univérsas: ínsuper et pécora campi.
8:9 Vólucres cæli, et pisces maris, * qui perámbulant sémitas maris.
8:10 Dómine, Dóminus noster, * quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra!
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Admirábile est nomen tuum, Dómine, in univérsa terra, quia in Vírgine María dignum tibi habitáculum præparásti.
Psaumes avec lectures {Antiennes et psaumes Du Propre des Saints}
Nocturn I.
Ant. Admirable est * votre nom, Seigneur, par toute la terre, parce qu’en la Vierge Marie, vous vous êtes préparé une demeure digne de vous.
Psaume 8 [1]
8:2 Yahweh, notre Seigneur, * que Votre nom est glorieux sur toute la terre !
8:2 Vous qui avez revêtu * les cieux de Votre majesté !
8:3 Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Vous Vous êtes fondé une force pour confondre Vos ennemis, * pour imposer silence à l'adversaire et au blasphémateur.
8:4 Quand je contemple Vos cieux, ouvrage de Vos doigts, * la lune et les étoiles que Vous avez créées, je m'écrie :
8:5 Qu'est-ce que l'homme, pour que Vous Vous souveniez de lui, * et le fils de l'homme, pour que Vous en preniez soin ?
8:6 Vous l'avez fait de peu inférieur aux anges, Vous l'avez couronné de gloire et d'honneur. * Vous lui as donné l'empire sur les œuvres de Vos mains.
8:8 Vous avez mis toutes choses sous ses pieds : * Brebis et bœufs, tous ensemble, et les animaux des champs;
8:9 Oiseaux du ciel et poissons de la mer, et tout ce qui parcourt les sentiers des mers.
8:10 Yahweh, notre Seigneur, * que Votre nom est glorieux sur toute la terre !
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Admirable est votre nom, Seigneur, par toute la terre, parce qu’en la Vierge Marie, vous vous êtes préparé une demeure digne de vous.
Ant. In sole pósuit * Deus tabernáculum suum.
Psalmus 18 [2]
18:2 Cæli enárrant glóriam Dei: * et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum.
18:3 Dies diéi erúctat verbum, * et nox nocti índicat sciéntiam.
18:4 Non sunt loquélæ, neque sermónes, * quorum non audiántur voces eórum.
18:5 In omnem terram exívit sonus eórum: * et in fines orbis terræ verba eórum.
18:6 In sole pósuit tabernáculum suum: * et ipse tamquam sponsus procédens de thálamo suo:
18:6 Exsultávit ut gigas ad curréndam viam, * a summo cælo egréssio eius:
18:7 Et occúrsus eius usque ad summum eius: * nec est qui se abscóndat a calóre eius.
18:8 Lex Dómini immaculáta, convértens ánimas: * testimónium Dómini fidéle, sapiéntiam præstans párvulis.
18:9 Iustítiæ Dómini rectæ, lætificántes corda: * præcéptum Dómini lúcidum, illúminans óculos.
18:10 Timor Dómini sanctus, pérmanens in sǽculum sǽculi: * iudícia Dómini vera, iustificáta in semetípsa.
18:11 Desiderabília super aurum et lápidem pretiósum multum: * et dulcióra super mel et favum.
18:12 Étenim servus tuus custódit ea, * in custodiéndis illis retribútio multa.
18:13 Delícta quis intéllegit? ab occúltis meis munda me: * et ab aliénis parce servo tuo.
18:14 Si mei non fúerint domináti, tunc immaculátus ero: * et emundábor a delícto máximo.
18:15 Et erunt ut compláceant elóquia oris mei: * et meditátio cordis mei in conspéctu tuo semper.
18:15 Dómine, adiútor meus, * et redémptor meus.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. In sole pósuit Deus tabernáculum suum.
Ant. C’est dans le soleil, * que Dieu a placé son tabernacle.
Psaume 18 [2]
18:2 Les cieux racontent la gloire de Dieu, * et le firmament annonce l'œuvre de ses mains.
18:3 Le jour crie au jour la louange, * la nuit l'apprend à la nuit.
18:4 Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles; * dont la voix ne soit pas entendue.
18:5 Leur son parcourt toute la terre, * leurs accents vont jusqu'aux extrémités du monde.
18:6 C'est là qu'Il a dressé une tente pour le soleil. * Et lui, semblable à l'époux qui sort de la chambre nuptiale,
18:6 Il s'élance joyeux, comme un héros, pour fournir sa carrière. * Il part d'une extrémité du ciel,
18:7 Et sa course s'achève à l'autre extrémité : * rien ne se dérobe à sa chaleur.
18:8 La loi de Yahweh est parfaite : elle restaure l'âme. * Le témoignage de Yahweh est sur : Il donne la sagesse aux simples.
18:9 Les ordonnances de Yahweh sont droites : elles réjouissent les cœurs. * Le précepte de Yahweh est pur : Il éclaire les yeux.
18:10 La crainte de Yahweh est sainte : elle subsiste à jamais. * Les décrets de Yahweh sont vrais : ils sont tous justes.
18:11 Ils sont plus précieux que l'or, que beaucoup d'or fin; * plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons.
18:12 Votre serviteur aussi est éclairé par eux; * grande récompense à qui les observe.
18:13 Qui connaît ses égarements ? Pardonnez-moi ceux que j'ignore ! * Préservez aussi Votre serviteur des orgueilleux ;
18:14 Qu'ils ne dominent point sur moi ! Alors je serai parfait * et je serai pur de grands péchés.
18:15 Accueillez avec faveur les paroles de ma bouche, * et les sentiments de mon cœur devant Vous,
18:15 Yahweh, mon rocher * et mon libérateur !
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. C’est dans le soleil, que Dieu a placé son tabernacle.
Ant. In Conceptióne sua * accépit María benedictiónem a Dómino, et misericórdiam a Deo salutári suo.
Psalmus 23 [3]
23:1 Dómini est terra, et plenitúdo eius: * orbis terrárum, et univérsi qui hábitant in eo.
23:2 Quia ipse super mária fundávit eum: * et super flúmina præparávit eum.
23:3 Quis ascéndet in montem Dómini? * aut quis stabit in loco sancto eius?
23:4 Ínnocens mánibus et mundo corde, * qui non accépit in vano ánimam suam, nec iurávit in dolo próximo suo.
23:5 Hic accípiet benedictiónem a Dómino: * et misericórdiam a Deo, salutári suo.
23:6 Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob.
23:7 Attóllite portas, príncipes, vestras, et elevámini, portæ æternáles: * et introíbit Rex glóriæ.
23:8 Quis est iste Rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens: Dóminus potens in prǽlio.
23:9 Attóllite portas, príncipes, vestras, et elevámini, portæ æternáles: * et introíbit Rex glóriæ.
23:10 Quis est iste Rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est Rex glóriæ.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. In Conceptióne sua accépit María benedictiónem a Dómino, et misericórdiam a Deo salutári suo.
Ant. Dans sa Conception, * Marie a reçu la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde, de Dieu son sauveur.
Psaume 23 [3]
23:1 A Yahweh est la terre et ce qu'elle renferme, * le monde et tous ceux qui l'habitent.
23:2 Car c'est Lui qui l'a fondée sur les mers, * qui l'a affermie sur les fleuves.
23:3 Qui montera à la montagne de Yahweh ? * qui se tiendra dans son lieu saint ?
23:4 Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur; * celui qui ne livre pas son âme au mensonge, et qui ne jure pas pour tromper.
23:5 Il obtiendra la bénédiction de Yahweh, * la justice du Dieu de son salut.
23:6 Telle est la race de ceux qui le cherchent, * de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
23:7 Portes, élevez vos linteaux; élevez-vous, portes antiques : * que le Roi de gloire fasse son entrée !
23:8 Quel est ce Roi de gloire ? * Yahweh fort et puissant, Yahweh puissant dans les combats.
23:9 Portes, élevez vos linteaux; élevez-vous, portes antiques : * que le Roi de gloire fasse son entrée !
23:10 Quel est ce Roi de gloire ? * Yahweh des armées, voilà le Roi de gloire !
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Dans sa Conception, Marie a reçu la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde, de Dieu son sauveur.
V. Deus omnípotens præcínxit me virtúte.
R. Et pósuit immaculátam viam meam.
V. Le Dieu tout-puissant m’a ceinte de force.
R. Et il a fait immaculée, ma voie.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. Exáudi, Dómine Iesu Christe, preces servórum tuórum, et miserére nobis: Qui cum Patre et Spíritu Sancto vivis et regnas in sǽcula sæculórum. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés:
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Exaucez, Seigneur Jésus-Christ, les prières de vos serviteurs, et ayez pitié de nous, vous qui vivez et régnez avec le Père et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Benedictióne perpétua benedícat nos Pater ætérnus. Amen.

Lectio 1
De libro Génesis
Gen 3:1-5
1 Serpens erat callídior cunctis animántibus terræ quæ fécerat Dóminus Deus. Qui dixit ad mulíerem: Cur præcépit vobis Deus ut non comederétis de omni ligno paradísi?
2 Cui respóndit múlier: De fructu lignórum, quæ sunt in paradíso, véscimur:
3 De fructu vero ligni quod est in médio paradísi, præcépit nobis Deus ne comederémus, et ne tangerémus illud, ne forte moriámur.
4 Dixit autem serpens ad mulíerem: Nequáquam morte moriémini.
5 Scit enim Deus quod in quocúmque die comedéritis ex eo, aperiéntur óculi vestri, et éritis sicut dii, sciéntes bonum et malum.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Per unum hóminem peccátum in hunc mundum intrávit, in quo omnes peccavérunt.
* Ne tímeas, María, invenísti grátiam apud Deum.
V. Erípuit Dóminus ánimam tuam de morte, et contra inimícum factus est protéctor tuus.
R. Ne tímeas, María, invenísti grátiam apud Deum.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que le Père éternel nous bénisse d'une bénédiction perpétuelle. Ainsi soit-il.

Leçon 1
Du Livre de la Genèse.
Gen 3:1-5
Or le serpent était le plus rusé de tous les animaux que le Seigneur Dieu avait formés sur la terre. Il dit à la femme : « Pourquoi Dieu vous a-t-il commandé de ne manger du fruit d’aucun des arbres du paradis ? » La femme lui répondit : « Nous mangeons des fruits des arbres qui sont dans le paradis ; mais pour ce qui est du fruit de l’arbre qui est au milieu du paradis, Dieu nous a commandé de n’en point manger et de n’y point toucher, de peur que nous ne mourions. » Le serpent dit alors à la femme : « Certainement, vous ne mourrez point. Mais Dieu sait qu’aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Le péché est entré en ce monde par un seul homme, en qui tous ont péché.
* Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu.
V. Le Seigneur a délivré votre âme de la mort et il est devenu votre défenseur contre l’ennemi.
R. Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Unigénitus Dei Fílius nos benedícere et adiuváre dignétur. Amen.

Lectio 2
Gen 3:6-8
6 Vidit ígitur múlier quod bonum esset lignum ad vescéndum, et pulchrum óculis, aspectúque delectábile: et tulit de fructu illíus, et comédit: dedítque viro suo, qui comédit.
7 Et apérti sunt óculi ambórum; cumque cognovíssent se esse nudos, consuérunt fólia ficus, et fecérunt sibi perizómata.
8 Et cum audíssent vocem Dómini Dei deambulántis in paradíso ad auram post merídiem, abscóndit se Adam et uxor eius a fácie Dómini Dei in médio ligni paradísi.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Transíte ad me, omnes qui concupíscitis me:
* Et narrábo vobis quanta fecit Deus ánimæ meæ.
V. Vivit Dóminus, quóniam adimplévit in me misericórdiam suam.
R. Et narrábo vobis quanta fecit Deus ánimæ meæ.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que le Fils unique de Dieu daigne nous bénir et nous secourir. Ainsi soit-il.

Leçon 2
Gen 3:6-8
La femme considéra donc que le fruit de cet arbre , était bon à manger, qu’il était beau à la vue et agréable à contempler. Et en ayant.pris, elle en mangea, puis elle en donna à son mari qui en mangea aussi. Alors leurs yeux s’ouvrirent à tous deux ; ils reconnurent qu’ils étaient nus, et ils entrelacèrent des feuilles de figuier et s’en firent des ceintures. Et ayant entendu la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le paradis, à la brise du soir, Adam et son épouse se retirèrent au milieu des arbres du paradis, pour se cacher de devant sa face.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Venez à moi, vous tous qui me désirez:
* Et je vous raconterai quelles grandes choses Dieu a faites pour mon âme.
V. Vive le Seigneur, parce qu’il a accompli en moi sa miséricorde.
R. Et je vous raconterai quelles grandes choses Dieu a faites pour mon âme.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Spíritus Sancti grátia illúminet sensus et corda nostra. Amen.

Lectio 3
Gen 3:9-15
9 Vocavítque Dóminus Deus Adam, et dixit ei: Ubi es?
10 Qui ait: Vocem tuam audívi in paradíso, et tímui, eo quod nudus essem, et abscóndi me.
11 Cui dixit: Quis enim indicávit tibi quod nudus esses, nisi quod ex ligno de quo præcéperam tibi ne coméderes, comedísti?
12 Dixítque Adam: Múlier, quam dedísti mihi sóciam, dedit mihi de ligno, et comédi.
13 Et dixit Dóminus Deus ad mulíerem: Quare hoc fecísti? Quæ respóndit: Serpens decépit me, et comédi.
14 Et ait Dóminus Deus ad serpéntem: Quia fecísti hoc, maledíctus es inter ómnia animántia, et béstias terræ: super pectus tuum gradiéris, et terram cómedes cunctis diébus vitæ tuæ.
15 Inimicítias ponam inter te et mulíerem, et semen tuum et semen illíus: ipsa cónteret caput tuum, et tu insidiáberis calcáneo eius.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Elécta mea cándida sicut nix in Líbano; sicut favus distíllans lábia eius:
* Mel et lac sub lingua illíus.
V. Veni de Líbano, sponsa mea, veni, coronáberis coróna gratiárum.
R. Mel et lac sub lingua illíus.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Mel et lac sub lingua illíus.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que la grâce du Saint-Esprit illumine nos esprits et nos coeurs. Ainsi soit-il.

Leçon 3
Gen 3:9-15
Alors le Seigneur Dieu appela Adam, et lui dit : « Où es-tu? » Adam lui répondit : « J’ai entendu votre voix dans le paradis et j’ai eu peur, parce que j’étais nu. C’est pourquoi je me suis caché. » Le Seigneur lui repartit : « Et d’où as-tu su que tu étais nu, sinon pa' ce que tu as mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?» Adam lui répondit: «La femme que vous m’avez donnée pour compagne m’a présenté du fruit de cet arbre, et j’en ai mangé. » Le Seigneur dit à la femme : « Pourquoi as-tu fait cela ? » Elle répondit : « Le serpent m’a trompée et j’ai mangé. » Alors le Seigneur dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux et toutes les bêtes de la terre ; tu ramperas sur le ventre et tu mangeras la terre, tous les jours de ta vie. Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta race et la sienne. Elle te brisera la tête et tu épieras son talon. »
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Mon élue est blanche comme la neige sur le Liban ; ses lèvres sont comme un rayon distillant le miel.
* Le miel et le lait sont sous sa langue.
V. Viens du Liban, mon épouse, viens, tu seras couronnée d’une couronne de grâces.
R. Le miel et le lait sont sous sa langue.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Le miel et le lait sont sous sa langue.
Nocturn II.
Ant. Diffúsa est * grátia in Conceptióne eius, et speciósa appáruit inter fílias hóminum.
Psalmus 44 [4]
44:2 Eructávit cor meum verbum bonum: * dico ego ópera mea Regi.
44:2 Lingua mea cálamus scribæ: * velóciter scribéntis.
44:3 Speciósus forma præ fíliis hóminum, diffúsa est grátia in lábiis tuis: * proptérea benedíxit te Deus in ætérnum.
44:4 Accíngere gládio tuo super femur tuum, * potentíssime.
44:5 Spécie tua et pulchritúdine tua: * inténde, próspere procéde, et regna.
44:5 Propter veritátem, et mansuetúdinem, et iustítiam: * et dedúcet te mirabíliter déxtera tua.
44:6 Sagíttæ tuæ acútæ, pópuli sub te cadent: * in corda inimicórum Regis.
44:7 Sedes tua, Deus, in sǽculum sǽculi: * virga directiónis virga regni tui.
44:8 Dilexísti iustítiam, et odísti iniquitátem: * proptérea unxit te, Deus, Deus tuus, óleo lætítiæ præ consórtibus tuis.
44:9 Myrrha, et gutta, et cásia a vestiméntis tuis, a dómibus ebúrneis: * ex quibus delectavérunt te fíliæ regum in honóre tuo.
44:10 Ástitit regína a dextris tuis in vestítu deauráto: * circúmdata varietáte.
44:11 Audi fília, et vide, et inclína aurem tuam: * et oblivíscere pópulum tuum et domum patris tui.
44:12 Et concupíscet Rex decórem tuum: * quóniam ipse est Dóminus Deus tuus, et adorábunt eum.
44:13 Et fíliæ Tyri in munéribus * vultum tuum deprecabúntur: omnes dívites plebis.
44:14 Omnis glória eius fíliæ Regis ab intus, * in fímbriis áureis circumamícta varietátibus.
44:15 Adducéntur Regi vírgines post eam: * próximæ eius afferéntur tibi.
44:16 Afferéntur in lætítia et exsultatióne: * adducéntur in templum Regis.
44:17 Pro pátribus tuis nati sunt tibi fílii: * constítues eos príncipes super omnem terram.
44:18 Mémores erunt nóminis tui: * in omni generatióne et generatiónem.
44:18 Proptérea pópuli confitebúntur tibi in ætérnum: * et in sǽculum sǽculi.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Diffúsa est grátia in Conceptióne eius, et speciósa appáruit inter fílias hóminum.
Nocturn II.
Ant. La grâce s’est répandue * en sa Conception, et elle apparut belle parmi les filles des hommes.
Psaume 44 [4]
44:2 De mon cœur jaillit un beau chant; * je dis : "Mon œuvre est pour un roi !"
44:2 Ma langue est comme le roseau * rapide du scribe,
44:3 Tu es le plus beau des fils de l'homme, * la grâce est répandue sur tes lèvres; * c'est pourquoi Dieu t'a béni pour toujours.
44:4 Ceins ton épée sur ta cuisse, * ô héros,
44:5 Revêts ta splendeur et ta majesté. * Et dans ta majesté avance-toi, monte sur ton char, combats
44:5 Pour la vérité, la douceur et la justice; * et que ta droite te fasse accomplir des faits merveilleux.
44:6 Tes flèches sont aiguës; des peuples tomberont à tes pieds; * elles perceront le cœur des ennemis du roi.
44:7 Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours; * le sceptre de ta royauté est un sceptre de droiture.
44:8 Tu aimes la justice et tu hais l'iniquité : * c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile d'allégresse, de préférence à tes compagnons.
44:9 La myrrhe, l'aloès et la casse s'exhalent de tous tes vêtements; * des palais d'ivoire, les lyres te réjouissent.
44:10 Des filles de rois sont parmi tes bien-aimées; la reine est à ta droite, * parée de l'or d'Ophir.
44:11 "Ecoute, ma fille, regarde et prête l'oreille : * oublie ton peuple et la maison de ton père,
44:12 Et le roi sera épris de ta beauté; * car il est ton Seigneur : rends-lui tes hommages.
44:13 La fille de Tyr, avec des présents, * et les plus riches du peuple rechercheront ta faveur."
44:14 Toute resplendissante est la fille du roi dans l'intérieur; * son vêtement est fait de tissus d'or.
44:15 En robe de couleurs variées, elle est présentée au roi; * après elles, des jeunes filles ses compagnes, te sont amenées.
44:16 On les introduit au milieu des réjouissances et de l'allégresse; * elles entrent dans le palais du Roi.
44:17 Tes enfants prendront la place de tes pères; * tu les établiras princes sur toute la terre.
44:18 Je rappellerai ton nom * dans tous les âges;
44:18 Et les peuples te loueront éternellement * et à jamais.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. La grâce s’est répandue en sa Conception, et elle apparut belle parmi les filles des hommes.
Ant. Adiúvit eam * Deus mane dilúculo; sanctificávit tabernáculum suum Altíssimus.
Psalmus 45 [5]
45:2 Deus noster refúgium, et virtus: * adiútor in tribulatiónibus, quæ invenérunt nos nimis.
45:3 Proptérea non timébimus dum turbábitur terra: * et transferéntur montes in cor maris.
45:4 Sonuérunt, et turbátæ sunt aquæ eórum: * conturbáti sunt montes in fortitúdine eius.
45:5 Flúminis ímpetus lætíficat civitátem Dei: * sanctificávit tabernáculum suum Altíssimus.
45:6 Deus in médio eius, non commovébitur: * adiuvábit eam Deus mane dilúculo.
45:7 Conturbátæ sunt gentes, et inclináta sunt regna: * dedit vocem suam, mota est terra.
45:8 Dóminus virtútum nobíscum: * suscéptor noster Deus Iacob.
45:9 Veníte, et vidéte ópera Dómini, quæ pósuit prodígia super terram: * áuferens bella usque ad finem terræ.
45:10 Arcum cónteret, et confrínget arma: * et scuta combúret igni.
45:11 Vacáte, et vidéte quóniam ego sum Deus: * exaltábor in géntibus, et exaltábor in terra.
45:12 Dóminus virtútum nobíscum: * suscéptor noster Deus Iacob.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Adiúvit eam Deus mane dilúculo; sanctificávit tabernáculum suum Altíssimus.
Ant. Dieu l’a fortifiée * le matin, dès la pointe du jour; le Très-Haut a consacré son habitation.
Psaume 45 [5]
45:2 Dieu est notre refuge et notre force; * un secours que l'on rencontre toujours dans la détresse.
45:3 Aussi sommes-nous sans crainte si la terre est bouleversée, * si les montagnes s'abîment au sein de l'océan,
45:4 Si les flots de la mer s'agitent, bouillonnent, * et, dans leur furie, ébranlent les montagnes.
45:5 Un fleuve réjouit de ses courants la cité de Dieu, * le sanctuaire où habite le Très-Haut.
45:6 Dieu est au milieu d'elle : elle est inébranlable; * au lever de l'aurore, Dieu vient à son secours.
45:7 Les nations s'agitent, les royaumes s'ébranlent; * Il fait entendre Sa voix et la terre se fond d'épouvante.
45:8 Yahweh des armées est avec nous; * le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
45:9 Venez, contemplez les œuvres de Yahweh, les dévastations qu'Il a opérées sur la terre ! * Il a fait cesser les combats jusqu'au bout de ta terre,
45:10 Il a brisé l'arc, Il a rompu la lance, * Il a consumé par le feu les chars de guerre :
45:11 "Arrêtez et reconnaissez que Je suis Dieu; * Je domine sur les nations, Je domine sur la terre !"
45:12 Yahweh des armées est avec nous, * le Dieu de Jacob est pour nous une citadelle.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Dieu l’a fortifiée le matin, dès la pointe du jour; le Très-Haut a consacré son habitation.
Ant. Gloriósa * dicta sunt de te, cívitas Dei: fundávit te Dóminus in móntibus sanctis.
Psalmus 86 [6]
86:1 Fundaménta eius in móntibus sanctis: * díligit Dóminus portas Sion super ómnia tabernácula Iacob.
86:3 Gloriósa dicta sunt de te, * cívitas Dei.
86:4 Memor ero Rahab, et Babylónis * sciéntium me.
86:4 Ecce, alienígenæ, et Tyrus, et pópulus Æthíopum, * hi fuérunt illic.
86:5 Numquid Sion dicet: Homo, et homo natus est in ea: * et ipse fundávit eam Altíssimus?
86:6 Dóminus narrábit in scriptúris populórum, et príncipum: * horum, qui fuérunt in ea.
86:7 Sicut lætántium ómnium * habitátio est in te.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Gloriósa dicta sunt de te, cívitas Dei: fundávit te Dóminus in móntibus sanctis.
Ant. De glorieuses choses * sont dites de toi, cité de Dieu : le Seigneur t’a fondée sur les montagnes saintes.
Psaume 86 [6]
86:1 Il l'a fondée sur les saintes montagnes ! * Yahweh aime les portes de Sion, plus que toutes les demeures de Jacob.
86:3 Des choses glorieuses ont été dites sur toi, * cité de Dieu !
86:4 "Je nommerai Rahab et Babylone * parmi ceux qui me connaissent;
86:4 Voici les Philistins, et Tyr, avec l'Ethiopie : * c'est là qu'ils sont nés."
86:5 Et l'on dira de Sion : Celui-ci et celui-là y est né; * c'est Lui, le Très-Haut, qui l'a fondée.
86:6 Yahweh inscrira au rôle des peuples : * "Celui-ci est né là."
86:7 Et chanteurs et musiciens disent : * "Toutes mes sources sont en toi."
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. De glorieuses choses sont dites de toi, cité de Dieu : le Seigneur t’a fondée sur les montagnes saintes.
V. In hoc cognóvi quóniam voluísti me.
R. Quóniam non gaudébit inimícus meus super me.
V. En ceci je reconnaîtrai que vous vous complaisez en moi.
R. Qu’il ne jubile pas, mon ennemi, à mon sujet!
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. Ipsíus píetas et misericórdia nos ádiuvet, qui cum Patre et Spíritu Sancto vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés:
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Qu'il nous secoure par sa bonté et sa miséricorde, celui qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Deus Pater omnípotens sit nobis propítius et clemens. Amen.

Lectio 4
Sermo sancti Hierónymi Presbýteri
De Assumptione B. M. V.
Qualis et quanta esset beáta et gloriósa semper Virgo María, ab Angelo divínitus declarátur, cum dícitur: Ave, grátia plena; Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus. Tálibus namque decébat Vírginem oppignorári munéribus, ut esset grátia plena, quæ dedit cælis glóriam, terris Dóminum, pacémque refudit, fidem géntibus, finem vítiis, vitæ órdinem, móribus disciplínam. Et bene plena, quia céteris per partes præstátur; Maríæ vero simul se tota infúdit plenitúdo grátiæ. Vere plena, quia etsi in sanctis Pátribus et Prophétis grátia fuísse créditur, non tamen eátenus plena; in Maríam vero totíus grátiæ, quæ in Christo est, plenitúdo venit, quamquam áliter. Et ídeo inquit: Benedícta tu in muliéribus; id est plus benedícta quam omnes mulíeres. Ac per hoc quidquid maledictiónis infúsum est per Hevam, totum ábstulit benedíctio Maríæ. De ipsa Sálomon in Cánticis, quasi in laudem eius, Veni, inquit, colúmba mea, immaculáta mea. Iam enim hiems tránsiit, imber ábiit et recéssit. Ac deínde inquit: Veni de Líbano, veni, coronáberis.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Ego ex ore Altíssimi prodívi, primogénita ante omnem creatúram: ego feci in cælis, ut orirétur lumen indefíciens.
* Nondum erant abýssi, et ego iam concépta eram.
V. Deus enim creávit me in iustítia, et apprehéndit manum meam, et servávit me.
R. Nondum erant abýssi, et ego iam concépta eram.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que Dieu le Père tout-puissant soit pour nous propice et plein de clémence. Ainsi soit-il.

Leçon 4
Sermon de saint Jérôme, Prêtre.
De Assumptióne B. M. V.
Ce qu’est la bienheureuse et glorieuse Marie toujours Vierge et quelle hauteur elle atteint, un Ange le déclare de la part de Dieu, quand il dit : Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous; vous êtes bénie entre toutes les femmes. Il convenait, en effet, que la Vierge reçût en gage des dons tels, qu’elle fût pleine de grâce, elle qui a donné la gloire au ciel, le Seigneur à la terre, et qui de nouveau a apporté la paix, la foi aux nations, un terme aux vices, l’ordre à la vie et la discipline aux mœurs. Et elle en est toute remplie, puisque, produite chez les autres par degrés, chez Marie au contraire la grâce est répandue en même temps et dans toute sa plénitude. Elle en est vraiment remplie ; car bien qu’on croie à l’existence de la grâce, chez les saints Pères et les Prophètes, elle n’y a pas été cependant entière à ce point ; tandis que chez Marie est venue là plénitude de la grâce entière qui est dans le Christ, quoique d’une manière différente. Et c’est pourquoi l’ange lui dit : Vous êtes bénie entre toutes les femmes, c’est-à-dire bénie plus que toutes les femmes. Et ainsi, toute la malédiction infusée par Ève, la bénédiction de Marie l’a totalement enlevée. C’est d’elle que Salomon parle dans les Cantiques en disant, comme pour la louer : Viens, ma colombe, mon immaculée. Car F hiver est déjà passé; la pluie a cessé et s’en est allée. Et ensuite, il ajoute : Viens du Liban, viens, tu seras couronnée.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Je suis sortie de la bouche du Très-Haut; je suis née avant toute créature : c’est moi qui ai fait lever dans le ciel une lumière sans déficience.
* Ils n’étaient pas encore les abîmes, et déjà j’étais conçue.
V. Car Dieu m’a créée dans la justice, il m’a prise par la main et m’a gardée.
R. Ils n’étaient pas encore les abîmes, et déjà j’étais conçue.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Christus perpétuæ det nobis gáudia vitæ. Amen.

Lectio 5
Non immérito ígitur veníre de Líbano iubétur, quia Líbanus candidátio interpretátur. Erat enim candidáta multis meritórum virtútibus, et dealbáta nive candídior, Spíritus Sancti munéribus, simplicitátem colúmbæ in ómnibus repræséntans: quóniam, quidquid in ea gestum est, totum púritas et simplícitas, totum véritas et grátia fuit; totum misericórdia et iustítia, quæ de cælo prospéxit: et ídeo immaculáta, quia in nullo corrúpta. Circúmdedit enim virum in útero, sicut Ieremías sanctus testátur, et non aliúnde accépit. Fáciet, inquit, Dóminus novum super terram, et múlier circúmdabit virum. Vere novum, et ómnium novitátum superéminens nóvitas virtútum, quando Deus (quem ferre non potest mundus, neque vidére áliquis, ut vívere possit) sic ingréssus est hospítium ventris, ut córporis claustrum nescíret; sicque gestátus, ut totus Deus in eo esset; et sic exívit inde, ut esset (sicut Ezéchiel fatétur) porta omníno clausa. Unde cánitur in eísdem Cánticis de ea: Hortus conclúsus, fons signátus, emissiónes tuæ paradísus. Vere hortus deliciárum, in quo cónsita sunt univérsa florum génera, et odoraménta virtútum; sicque conclúsus, ut nésciat violári, neque corrúmpi ullis insidiárum fráudibus. Fons itaque signátus sigíllo totíus Trinitátis.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Nihil inquinátum in eam incúrrit:
* Candor est lucis ætérnæ et spéculum sine mácula.
V. Est enim hæc speciósior sole, et luci comparáta invenítur púrior.
R. Candor est lucis ætérnæ et spéculum sine mácula.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que le Christ nous donne les joies de l'éternelle vie. Ainsi soit-il.

Leçon 5
Ce n’est donc pas sans raison qu’elle est invitée à venir du Liban, parce que Liban signifie action de blanchir. Elle était en effet blanche par la vertu de ses nombreux mérites, et plus blanche que la neige elle-même, par les dons de l’Esprit-Saint, marquant en toute chose la simplicité de la colombe ; puisque tout ce qui s’est opéré en elle fut entièrement pureté et simplicité, entièrement vérité et grâce, entièrement miséricorde et justice, de cette justice qui a regardé du haut du ciel. Elle est donc immaculée parce que sans corruption. Car elle a enveloppé un homme dans son sein, comme l’atteste saint Jérémie, et ne l’a point reçu d’ailleurs. Le Seigneur, dit-il, fera une chose nouvelle sur la terre, et une femme enveloppera un homme. C’est une chose vraiment nouvelle, une nouveauté de miracle dépassant toute nouveauté. Le Dieu que le monde ne peut porter, que personne ne peut voir sans mourir, est entré comme hôte dans le sein d’une vierge, sans être emprisonné dans ce corps ; il y a été porté de telle sorte, que toute sa divinité y était et en est sortie, selon la parole d’Ëzéchiel, la porte en restant complètement close. Aussi chante-t-on dans ces mêmes Cantiques au sujet de Marie : Jardin fermé, fontaine scellée, ta floraison est celle d'un jardin de délices. C’est vraiment un jardin de délices, dans lequel sont plantées tous les genres de fleurs et se trouvent tous les parfums des vertus ; et il est fermé de telle sorte qu’il ne puisse être violé ni souillé par aucune des tromperies insidieuses (de l’ennemi). C’est bien la fontaine scellée du sceau de la Trinité tout entière.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. La moindre impureté ne peut se trouver en elle :
* Car elle est la splendeur de la lumière éternelle et le miroir sans tache.
V. Elle est plus belle que le soleil, comparée à la lumière, elle sera trouvée plus pure.
R. Car elle est la splendeur de la lumière éternelle et le miroir sans tache.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Ignem sui amóris accéndat Deus in córdibus nostris. Amen.

Lectio 6
Ex Actis Pii Papæ noni

Deíparæ autem Vírginis in sua Conceptióne de tetérrimo humáni géneris hoste victóriam, quam divína elóquia, veneránda tradítio, perpétuus Ecclésiæ sensus, singuláris episcopórum ac fidélium conspirátio, insígnia quoque summórum Pontíficum acta atque constitutiónes mirífice iam illustrábant, Pius nonus Póntifex máximus totíus Ecclésiæ votis ánnuens státuit suprémo suo atque infallíbili oráculo solémniter proclamáre. Itaque sexto idus decémbris anni millésimi octingentésimi quinquagésimi quarti in basílica Vaticána, ingénti sanctæ Románæ Ecclésiæ patrum cardinálium et Episcopórum ex díssitis étiam regiónibus astánte cœtu, universóque plaudénte orbe, solémniter pronuntiávit et definívit: Doctrínam quæ tenet beatíssimam Vírginem Maríam in primo instánti suæ Conceptiónis fuísse, singulári Dei privilégio, ab omni originális culpæ labe præservátam immúnem, esse a Deo revelátam, ac proínde ab ómnibus fidélibus fírmiter constantérque credéndam.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Signum magnum appáruit in cælo: Múlier amícta sole, et luna sub pédibus eius,
* Et in cápite eius coróna stellárum duódecim.
V. Induit eam Dóminus vestiméntis salútis, induménto iustítiæ, et quasi sponsam ornávit eam monílibus suis.
R. Et in cápite eius coróna stellárum duódecim.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Et in cápite eius coróna stellárum duódecim.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que Dieu daigne allumer dans nos coeurs le feu de son amour. Ainsi soit-il.

Leçon 6
Des Actes du Pape Pie IX.

Or, la victoire de la Vierge, Mère de Dieu, remportée sur le très cruel ennemi du genre humain, cette victoire que les divines Écritures, la tradition la plus vénérable, le sentiment perpétuel de l’Église, l’accord singulier des évêques et des fidèles, les actes insignes des Souverains Pontifes, aussi bien que leurs constitutions, avaient déjà merveilleusement célébrée, Pie IX, Pontife suprême, déférant au vœu de toute l’Église, résolut de la proclamer solennellement par son oracle souverain et infaillible. C’est pourquoi le six des Ides de Décembre de l’année mil huit cent cinquante-quatre, dans la basilique du Vatican, au milieu d’une immense assemblée de Pères de la sainte Église Romaine, de Cardinaux et d’Ëvêques venus même des contrées les plus lointaines, le Pape, aux applaudissements de l’univers entier, proclama et définit solennellement que la doctrine enseignant que la bienheureuse Vierge Marie, dès le premier instant de sa Conception, a été par un singulier privilège et don de Dieu, préservée et exempte de toute souillure originelle, est une doctrine divinement révélée, et qui doit, par conséquent, être crue fermement et invariablement par tous les fidèles.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Un grand prodige parut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds,
* Et sur sa tête une couronne de douze étoiles.
V. Le Seigneur l’a revêtue des vêtements du salut, des ornements de la justice, et, comme une épouse, l’a parée de ses bijoux.
R. Et sur sa tête une couronne de douze étoiles.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Et sur sa tête une couronne de douze étoiles.
Nocturn III.
Ant. Sanctimónia et magnificéntia * in Conceptióne eius: annuntiáte in ómnibus pópulis glóriam eius.
Psalmus 95 [7]
95:1 Cantáte Dómino cánticum novum: * cantáte Dómino, omnis terra.
95:2 Cantáte Dómino, et benedícite nómini eius: * annuntiáte de die in diem salutáre eius.
95:3 Annuntiáte inter gentes glóriam eius, * in ómnibus pópulis mirabília eius.
95:4 Quóniam magnus Dóminus, et laudábilis nimis: * terríbilis est super omnes deos.
95:5 Quóniam omnes dii géntium dæmónia: * Dóminus autem cælos fecit.
95:6 Conféssio, et pulchritúdo in conspéctu eius: * sanctimónia et magnificéntia in sanctificatióne eius.
95:7 Afférte Dómino, pátriæ géntium, afférte Dómino glóriam et honórem: * afférte Dómino glóriam nómini eius.
95:8 Tóllite hóstias, et introíte in átria eius: * adoráte Dóminum in átrio sancto eius.
95:9 Commoveátur a fácie eius univérsa terra: * dícite in géntibus quia Dóminus regnávit.
95:10 Étenim corréxit orbem terræ qui non commovébitur: * iudicábit pópulos in æquitáte.
95:11 Læténtur cæli, et exsúltet terra: commoveátur mare, et plenitúdo eius: * gaudébunt campi, et ómnia quæ in eis sunt.
95:12 Tunc exsultábunt ómnia ligna silvárum a fácie Dómini, quia venit: * quóniam venit iudicáre terram.
95:13 Iudicábit orbem terræ in æquitáte, * et pópulos in veritáte sua.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Sanctimónia et magnificéntia in Conceptióne eius: annuntiáte in ómnibus pópulis glóriam eius.
Nocturn III.
Ant. Sainteté et magnificence * sont en sa Conception ; racontez chez tous les peuples sa gloire.
Psaume 95 [7]
95:1 Chantez à Yahweh un cantique nouveau ! * Chantez à Yahweh, vous habitants de toute la terre !
95:2 Chantez à Yahweh, bénissez Son nom ! * Annoncez de jour en jour Son salut,
95:3 Racontez Sa gloire parmi les nations, * Ses merveilles parmi tous les peuples.
95:4 Car Yahweh est grand et digne de toute louange, * Il est redoutable par dessus tous les dieux,
95:5 Car tous les dieux des peuples sont néant. * Mais Yahweh a fait les cieux.
95:6 La splendeur et la magnificence sont devant Lui, * la puissance et la majesté sont dans Son sanctuaire.
95:7 Rendez à Yahweh, famille des peuples, rendez à Yahweh gloire et puissance ! * Rendez à Yahweh la gloire due à Son nom !
95:8 Apportez l'offrande et venez dans Ses parvis. * Prosternez-vous devant Yahweh avec l'ornement sacré;
95:9 Tremblez devant Lui, vous, habitants de toute la terre ! * Dites parmi les nations : "Yahweh est roi;
95:10 Aussi le monde sera stable et ne chancellera pas; * Il jugera les peuples avec droiture."
95:11 Que les cieux se réjouissent et que la terre soit dans l'allégresse ! Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle contient ! * Que la campagne s'égaie avec tout ce qu'elle renferme,
95:12 Que tous les arbres des forêts poussent des cris de joie, devant Yahweh, car Il vient ! * Car Il vient pour juger la terre;
95:13 Il jugera le monde avec justice, * et les peuples selon Sa fidélité.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Sainteté et magnificence sont en sa Conception ; racontez chez tous les peuples sa gloire.
Ant. Lætámini, omnes, * in Dómino: et confitémini memóriæ sanctitátis eius.
Psalmus 96 [8]
96:1 Dóminus regnávit, exsúltet terra: * læténtur ínsulæ multæ.
96:2 Nubes, et calígo in circúitu eius: * iustítia, et iudícium corréctio sedis eius.
96:3 Ignis ante ípsum præcédet, * et inflammábit in circúitu inimícos eius.
96:4 Illuxérunt fúlgura eius orbi terræ: * vidit, et commóta est terra.
96:5 Montes, sicut cera fluxérunt a fácie Dómini: * a fácie Dómini omnis terra.
96:6 Annuntiavérunt cæli iustítiam eius: * et vidérunt omnes pópuli glóriam eius.
96:7 Confundántur omnes, qui adórant sculptília: * et qui gloriántur in simulácris suis.
96:7 Adoráte eum, omnes Ángeli eius: * audívit, et lætáta est Sion.
96:8 Et exsultavérunt fíliæ Iudæ, * propter iudícia tua, Dómine:
96:9 Quóniam tu Dóminus Altíssimus super omnem terram: * nimis exaltátus es super omnes deos.
96:10 Qui dilígitis Dóminum, odíte malum: * custódit Dóminus ánimas sanctórum suórum, de manu peccatóris liberábit eos.
96:11 Lux orta est iusto, * et rectis corde lætítia.
96:12 Lætámini, iusti, in Dómino: * et confitémini memóriæ sanctificatiónis eius.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Lætámini, omnes, in Dómino: et confitémini memóriæ sanctitátis eius.
Ant. Réjouissez-vous * tous dans le Seigneur ; et chantez son souvenir sanctifiant.
Psaume 96 [8]
96:1 Yahweh est roi : que la terre soit dans l'allégresse, * que les îles nombreuses se réjouissent !
96:2 La nuée et l'ombre L'environnent, * la justice et l'équité sont la base de Son trône.
96:3 Le feu s'avance devant Lui, * et dévore à l'entour Ses adversaires.
96:4 Ses éclairs illuminent le monde; * la terre le voit et tremble.
96:5 Les montagnes se fondent, comme la cire, devant Yahweh, * devant le Seigneur de toute la terre.
96:6 Les cieux proclament Sa justice, * et tous les peuples contemplent Sa gloire.
96:7 Ils seront confondus tous les adorateurs d'images, * qui sont fiers de leurs idoles.
96:7 Tous les dieux se prosternent devant Lui. * Sion a entendu et s'est réjouie,
96:8 Les filles de Juda sont dans l'allégresse, * à cause de Vos jugements, Yahweh.
96:9 Car Vous, Yahweh, Vous êtes le Très-Haut sur toute la terre, * Vous êtes souverainement élevé au dessus de tous les dieux.
96:10 Vous qui aimez Yahweh, haïssez le mal ! * Il garde les âmes de Ses fidèles, Il les délivre de la main des méchants.
96:11 La lumière est semée pour le juste, * et la joie pour ceux qui ont le cœur droit.
96:12 Justes, réjouissez-vous en Yahweh, * et rendez gloire à Son saint nom.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Réjouissez-vous tous dans le Seigneur ; et chantez son souvenir sanctifiant.
Ant. Notum fecit * Dóminus opus suum: in conspéctu géntium revelávit glóriam Genetrícis suæ.
Psalmus 97 [9]
97:1 Cantáte Dómino cánticum novum: * quia mirabília fecit.
97:1 Salvávit sibi déxtera eius: * et brácchium sanctum eius.
97:2 Notum fecit Dóminus salutáre suum: * in conspéctu géntium revelávit iustítiam suam.
97:3 Recordátus est misericórdiæ suæ, * et veritátis suæ dómui Israël.
97:3 Vidérunt omnes términi terræ * salutáre Dei nostri.
97:4 Iubiláte Deo, omnis terra: * cantáte, et exsultáte, et psállite.
97:5 Psállite Dómino in cíthara, in cíthara et voce psalmi: * in tubis ductílibus, et voce tubæ córneæ.
97:6 Iubiláte in conspéctu regis Dómini: * moveátur mare, et plenitúdo eius: orbis terrárum, et qui hábitant in eo.
97:8 Flúmina plaudent manu, simul montes exsultábunt a conspéctu Dómini: * quóniam venit iudicáre terram.
97:9 Iudicábit orbem terrárum in iustítia, * et pópulos in æquitáte.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, * et in sǽcula sæculórum. Amen.

Ant. Notum fecit Dóminus opus suum: in conspéctu géntium revelávit glóriam Genetrícis suæ.
Ant. Il a fait connaître, * le Seigneur, son œuvre ; aux yeux des nations, il a révélé la gloire de sa Mère..
Psaume 97 [9]
97:1 Chantez à Yahweh un cantique nouveau, * car Il a fait des prodiges;
97:1 Sa droite et Son bras saints * lui ont donné la victoire.
97:2 Yahweh a manifesté Son salut, * Il a révélé Sa justice aux yeux des nations.
97:3 Il s'est souvenu de Sa bonté * et de Sa fidélité envers la maison d'Israël;
97:3 Toutes les extrémités de la terre * ont vu le salut de notre Dieu.
97:4 Poussez vers Yahweh des cris de joie, vous, habitants de toute la terre, * faites éclater votre allégresse au son des instruments !
97:5 Célébrez Yahweh sur la harpe, sur la harpe et au son des cantiques ! * Avec les trompettes et au son du cor,
97:6 Poussez des cris de joie devant le Roi Yahweh ! * Que la mer s'agite avec tout ce qu'elle renferme, que la terre et ses habitants fassent éclater leurs transports.
97:8 Que les fleuves applaudissent, qu'ensemble les montagnes poussent des cris de joie, devant Yahweh * car Il vient pour juger la terre;
97:9 Il jugera le monde avec justice, * et les peuples avec équité.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit.
R. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Ant. Il a fait connaître, le Seigneur, son œuvre ; aux yeux des nations, il a révélé la gloire de sa Mère..
V. Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me.
R. Nec delectásti inimícos meos super me.
V. Je vous exalterai, Seigneur, car vous m’avez pris en protection
R. Et vous n’avez pas réjoui mes ennemis à mon sujet.
Pater noster, qui es in cælis, sanctificétur nomen tuum: advéniat regnum tuum: fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra. Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie: et dimítte nobis débita nostra, sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris:
V. Et ne nos indúcas in tentatiónem:
R. Sed líbera nos a malo.
Absolutio. A vínculis peccatórum nostrórum absólvat nos omnípotens et miséricors Dóminus. Amen.
Notre Père, qui êtes aux cieux,
Que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive,
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.
Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés:
V. Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
R. Mais délivrez-nous du mal.
Absolution. Que le Dieu tout-puissant et miséricordieux daigne nous délivrer des liens de nos péchés. Ainsi soit-il.

V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Evangélica léctio sit nobis salus et protéctio. Amen.

Lectio 7
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam
Luc 1:26-28
In illo témpore: Missus est Angelus Gábriel a Deo in civitátem Galilǽæ, cui nomen Názareth, ad Vírginem desponsátam viro, cui nomen erat Ioseph, de domo David, et nomen Vírginis María. Et réliqua.

Homilía sancti Germáni Epíscopi
In Præsentatione Deiparæ
Ave, María, grátia plena, Sanctis sánctior, et cælis excélsior, et Chérubim gloriósior, et Séraphim honorabílior, et super omnem creatúram venerabílior. Ave, colúmba, quæ nobis et fructum fers olívæ, et servatórem a spiritáli dilúvio ac portum salútis annúntias; cuius pennæ deargentátæ, et posterióra dorsi in pallóre auri sanctíssimi et illuminántis Spíritus fulgóre irradiántur. Ave, amœníssimus et rationális Dei paradísus, benevolentíssima et omnipoténti eiúsdem dextra hódie ad Oriéntem plantátus, et ipsi suave olens lílium, et rosam immarcescíbilem gérminans in eórum medélam, qui pestíferam animǽque exitiálem amaritúdinem mortis ad Occidéntem ebíberant; paradísus, in quo ad veritátis agnitiónem lignum vivíficum effloréscit, e quo qui gustáverint, immortalitátem consequúntur. Ave, sacrosáncte ædificátum, immaculátum, purissimúmque Dei summi Regis palátium, eiúsdem Dei Regis magnificéntia circumornátum, omnésque hospítio recípiens ac mýsticis refíciens delíciis; in quo non manufáctus et vário decóre nitens situs est spirituális Sponsi thálamus; in quo Verbum errántem humánam stirpem revocáre volens, carnem sibi desponsávit, ut eos, qui voluntáte própria extórres facti fúerant, Patri reconciliáret.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Hortus conclúsus soror mea sponsa, hortus conclúsus, fons signátus:
* Emissiónes tuæ paradísus, o María.
V. Aperi mihi, soror mea, amíca mea, colúmba mea, immaculáta mea.
R. Emissiónes tuæ paradísus, o María.

V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que la lecture du saint Evangile nous soit salut et protection. Ainsi soit-il.

Leçon 7
Lecture du saint Évangile selon saint Luc.
Luc 1:26-28
En ce temps-là : L’Ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans la ville de Galilée appelée Nazareth, à une Vierge, fiancée à un homme nommé Joseph, de la maison de David, et le nom de la Vierge était Marie. Et le reste.

Homélie de saint Germain, Évêque.
In Præsentatióne Deíparæ
Je vous salue, Marie, pleine de grâce, plus sainte que les Saints, plus élevée que les Cieux, plus glorieuse que les Chérubins, plus honorable que les Séraphins et plus vénérable que toute créature. Salut, colombe, qui nous apportez le fruit de l’olivier et annoncez le sauveur du déluge spirituel et le port du salut, vous dont les ailes argentées et le dos pailleté d’or brillent sous les rayons de l’Esprit très saint et illuminateur. Salut, paradis très agréable et raisonnable de Dieu, planté par sa main toute bienveillante et toute puissante aujourd’hui à l’Orient ; paradis où fleurissent pour lui, le lis au parfum suave et la rose inaltérable, pour être les remèdes de ceux qui ont bu en Occident1 à la source amère de la mort contagieuse et funeste à l’âme, paradis dans lequel s’épanouit, pour la connaissance de la vérité, l’arbre de vie qui assure l’immortalité à ceux qui auront goûté de son fruit. Salut, édifice sacro-saint, immaculé et très pur palais du Dieu Souverain Roi, orné de toutes parts par la magnificence de ce même Dieu-Roi, s’offrant à nous recevoir tous, pour nous réconforter par de mystiques délices. Là se trouve la couche nuptiale de l’Époux spirituel, non faite de main d’homme et brillante d’ornements variés ; c’est là que le Verbe, voulant ramener dans sa voie la race humaine égarée, s’est uni à la chair, afin de réconcilier avec son Père ceux qui, de leur propre volonté, étaient devenus des bannis.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Jardin fermé est ma sœur et épouse ; jardin fermé, fontaine scellée :
* Ta floraison est un jardin de délices, ô Marie.
V. Ouvre-moi, ma sœur, mon amie, ma colombe, mon immaculée.
R. Ta floraison est un jardin de délices, ô Marie.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Cuius festum cólimus, ipsa Virgo vírginum intercédat pro nobis ad Dóminum. Amen.

Lectio 8
Ave, Dei mons præpínguis et umbrósus, in quo enutrítus Agnus rationális peccáta atque infirmitátes nostras portávit: mons, e quo devolútus ille nulla manu præcísus lapis, contrívit aras idolórum, et factus est in caput ánguli, mirábilis in óculis nostris. Ave, sanctus Dei thronus, divínum donárium, domus glóriæ, perpúlchrum ornaméntum, cimélium eléctum, et totíus orbis propitiatórium, cælúmque Dei glóriam enárrans. Ave, urna ex puro auro confláta, et suavíssimam animárum nostrárum dulcédinem, Christum scílicet qui manna est, cóntinens. O puríssima et omni laude et obséquio digníssima Virgo, Deo dicátum donárium omni creaturárum conditióni præcéllens, terra non secta, inarátus ager, vitis floridíssima, fons aquas effúndens, virgo génerans, et mater viri néscia, innocéntiæ thesáurus abscónditus, et sanctimóniæ decus; acceptíssimis tuis ac matérna auctoritáte válidis précibus ad Dóminum ac Deum ómnium Conditórem, Fílium tuum ex te sine patre génitum, ecclesiástici órdinis gubernácula fac dírigas, et ad portum tranquíllum perdúcas.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.

R. Magníficat ánima mea Dóminum:
* Quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius.
V. Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generatiónes.
R. Quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius.
V. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
R. Quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que celle dont nous célébrons la fête, la Vierge des vierges elle-même, intercède pour nous auprès du Seigneur. Ainsi soit-il.

Leçon 8
Salut, montagne de Dieu, au sol très riche et ombragé, sur laquelle a été nourri l’Agneau raisonnable qui a porté nos péchés et nos infirmités, montagne, d’où a roulé cette pierre qu’aucune main n’a détachée, et qui a brisé les autels des idoles et est devenue tête d’angle, admirable à nos yeux. Salut, trône sacré de Dieu, trésor du temple de Dieu, maison de gloire, ornement de toute beauté, objet précieux d’élection, propitiatoire du monde entier et ciel racontant la gloire de Dieu. Salut, vase fait d’or pur et contenant la plus suave douceur de nos âmes, le Christ qui est la manne véritable, O Vierge très pure et très digne de toute louange et de toute déférence, temple consacré à Dieu, surpassant la condition de toutes les créatures, terre inviolée, champ non labouré, vigne en pleine fleur, fontaine aux eaux abondantes, vierge féconde et mère qui n’a point connu d’homme, trésor caché d’innocence, et gloire de sainteté. Par vos prières fortes de l’autorité maternelle et très agréées près du Seigneur et Dieu, Créateur de toutes choses, votre Fils né de vous sans avoir eu de père, dirigez le gouvernail de l’ordre ecclésiastique, et conduisez-nous au port de la paix.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.

R. Mon âme glorifie le Seigneur :
* Car il m’a fait de grandes choses, le Puissant, et saint est son nom.
V. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse.
R. Car il m’a fait de grandes choses, le Puissant, et saint est son nom.
V. Gloire au Père, au Fils, * et au Saint-Esprit
R. Car il m’a fait de grandes choses, le Puissant, et saint est son nom.
V. Iube, Dómine, benedícere.
Benedictio. Ad societátem cívium supernórum perdúcat nos Rex Angelórum. Amen.

Lectio 9
Sacerdótes iustítia, et probátæ, immaculátæ ac sincéræ fidei exsultatióne splendidíssime indúito. Orthodóxis princípibus, qui præ omni púrpuræ aut auri splendóre, et præ margarítis ac lapídibus pretiósis, te nacti sunt diadéma et induméntum ac firmíssimum regni sui ornaméntum, in tranquíllo ac próspero statu sceptra dírige. Male fidas natiónes in te ac Deum ex te génitum blasphemántes, eórum pédibus sternens subícito; subiectúmque pópulum, ut secúndum Dei præcéptum in suávi obediéntiæ obséquio persevéret, confirmáto. Tuam hanc civitátem, quæ te tamquam turrim ac fundaméntum habet, victóriæ triúmphis coronáto, et fortitúdine circumcíngens custódito Dei habitatiónem, templi decórem semper conserváto; laudatóres tuos ab omni discrímine et ánimi angóre éxime; captívis redemptiónem tribúito; peregrínis tecto et quovis præsídio destitútis, solámen te éxhibe. Univérso mundo auxiliatrícem manum tuam pórrige, ut in lætítia et exsultatióne solemnitátes tuas simul cum ista, quam modo celebrámus éxitu transigámus, in Christo Iesu universórum Rege ac vero Deo nostro, cui glória et fortitúdo una cum sancto vitǽque princípio Patre, et coætérno et consubstantiáli et conregnánte Spiritu, nunc et semper et in sǽcula sæculórum. Amen.
V. Tu autem, Dómine, miserére nobis.
R. Deo grátias.


Te Deum
Te Deum laudámus: * te Dóminum confitémur.
Te ætérnum Patrem * omnis terra venerátur.
Tibi omnes Ángeli, * tibi Cæli, et univérsæ Potestátes:
Tibi Chérubim et Séraphim * incessábili voce proclámant:

(Fit reverentia) Sanctus, Sanctus, Sanctus * Dóminus Deus Sábaoth.

Pleni sunt cæli et terra * maiestátis glóriæ tuæ.
Te gloriósus * Apostolórum chorus,
Te Prophetárum * laudábilis númerus,
Te Mártyrum candidátus * laudat exércitus.
Te per orbem terrárum * sancta confitétur Ecclésia,
Patrem * imménsæ maiestátis;
Venerándum tuum verum * et únicum Fílium;
Sanctum quoque * Paráclitum Spíritum.
Tu Rex glóriæ, * Christe.
Tu Patris * sempitérnus es Fílius.

Fit reverentia
Tu, ad liberándum susceptúrus hóminem: * non horruísti Vírginis uterum.

Tu, devícto mortis acúleo, * aperuísti credéntibus regna cælórum.
Tu ad déxteram Dei sedes, * in glória Patris.
Iudex créderis * esse ventúrus.

Sequens versus dicitur flexis genibus
Te ergo quǽsumus, tuis fámulis súbveni, * quos pretióso sánguine redemísti.

Ætérna fac cum Sanctis tuis * in glória numerári.
Salvum fac pópulum tuum, Dómine, * et bénedic hereditáti tuæ.
Et rege eos, * et extólle illos usque in ætérnum.
Per síngulos dies * benedícimus te.

Fit reverentia, secundum consuetudinem
Et laudámus nomen tuum in sǽculum, * et in sǽculum sǽculi.

Dignáre, Dómine, die isto * sine peccáto nos custodíre.
Miserére nostri, Dómine, * miserére nostri.
Fiat misericórdia tua, Dómine, super nos, * quemádmodum sperávimus in te.
In te, Dómine, sperávi: * non confúndar in ætérnum.
V. Veuillez, Seigneur, bénir.
Benediction. Que le Roi des Anges nous fasse parvenir à la société des citoyens célestes. Ainsi soit-il.

Leçon 9
Revêtez magnifiquement les prêtres de justice et inspirez-leur les transports d’une foi éprouvée, pure et sincère. Aux princes orthodoxes qui, vous préférant à l’éclat de la pourpre ou de l’or, aux perles et aux pierres précieuses, vous regardent comme leur diadème, leur manteau royal et l’honneur le plus assuré de leur royaume, accordez, sous votre direction, la paix et la prospérité ; abattez et jetez à leurs pieds les nations infidèles qui blasphèment contre vous et contre le Dieu né de vous, et affermissez le peuple soumis, en sa volonté de persévérer, selon le précepte de Dieu, dans la douce dépendance de l’obéissance. Cette cité qui est vôtre et vous regarde comme une tour et un fondement, couronnez- la du triomphe de la victoire ; et en l’environnant de force, gardez la demeure de Dieu, maintenez-y toujours la beauté du temple. Délivrez ceux qui vous louent, de tout danger et de toute angoisse d’âme ; accordez la délivrance aux captifs ; montrez-vous la consolation des voyageurs privés de gîte ou de quelqu’autre secours. Tendez au monde entier votre main secourable, afin que nous célébrions dans la joie et l’allégresse vos solennités, et que toutes, comme celle que nous venons de célébrer, se terminent splendidement dans le Christ Jésus, Roi de l’univers et notre vrai Dieu. A lui gloire et puissance en même temps qu’au Père, saint principe de vie, et à l’Esprit coéternel, consubstantiel et régnant avec le Père, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.
V. Et vous Seigneur, ayez pitié de nous.
R. Rendons grâces à Dieu.


Te Deum
Nous Vous louons ô Dieu: * nous Vous reconnaissons pour le Seigneur.
Ô Père éternel * toute la terre vous révère.
Tous les Anges * les Cieux, et toutes les Puissances,
Les Chérubins et les Séraphins * Vous proclament sans cesse:

(On fait une révérence) Saint, Saint, Saint * le Seigneur, le Dieu des armées.

Les Cieux et la terre sont remplis * de la majesté de Votre gloire.
Le choeur glorieux * des Apôtres,
Le phalange vénérable * des Prophètes,
L'armée des Martyrs éclatante de blancheur * célèbre Vos louanges;
La sainte Eglise confesse * Votre nom par toute la terre,
Ô Père * d'infinie majesté!
Et elle vénère Votre Fils * véritable et unique.
Ainsi que le Saint-Esprit * consolateur.
Vous êtes le Roi de gloire * ô Christ!
Vus êtes du Père * le Fils éternel.

On fait une révérence
Pour délivrer l'homme * Vous n'avez pas eu horreur du sein d'une Vierge.

Vous avez brisé l'aiguillon de la mort * et ouvert aux fidèles le royaume des cieux.
Vous êtes assis à la droite de Dieu * dans la gloire du Père.
Nous croyons que vous êtes le juge * qui doit venir.

Le verset suivant se dit à genoux
Nous Vous supplions donc de secourir vos serviteurs * que Vous avez rachetés par Votre Sang précieux.

Faites qu'ils soient au nombre des saints, * dans la gloire éternelle.
Sauvez Votre peuple, Seigneur * et bénissez Votre héritage.
Conduisez Vos serviteurs * et élevez-les jusque dans l'éternité.
Chaque jour * nous Vous bénissons.

Par coutûme on s'incline pour le verset suivant
Et nous louons Votre nom dans les siècles; * et dans les siècles des siècles.

Daignez Seigneur, en ce jour * nous préserver de tout péché.
Ayez pitié de nous Seigneur, * ayez pitié de nous.
Que Votre miséricorde, Seigneur se répande sur nous, * selon que nous avons éspéré en Vous.
J'ai éspéré en Vous Seigneur; * que je ne sois pas confondu à jamais.
Reliqua omittuntur, nisi Laudes separandae sint.
Skip the rest, unless praying Lauds separately.
Oratio {ex Proprio Sanctorum}
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
Orémus
Deus, qui per immaculátam Vírginis Conceptiónem dignum Fílio tuo habitáculum præparásti: quǽsumus; ut qui ex morte eiúsdem Fílii tui prævísa, eam ab omni labe præservásti, nos quoque mundos eius intercessióne ad te perveníre concédas.
Per eúndem Dóminum nostrum Iesum Christum Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sǽcula sæculórum.
R. Amen.

Oraison {Du Propre des Saints}
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous!
Prions
O Dieu, qui, par l’immaculée Conception de la Vierge, avez préparé à votre Fils une demeure digne de lui, et qui, en prévision de la mort de ce même Fils, avez préservé celle-ci de toute souillure, accordez-nous, nous vous le demandons, d’arriver jusqu’à vous, purs nous aussi, par son intercession.
Par le même Jésus Christ, Votre Fils, notre Seigneur , Lui qui vit règne avec Vous et le Saint-Esprit, Dieu, maintenant et pour les siècles des siècles.
R. Ainsi soit-il.

Conclusio
V. Dómine, exáudi oratiónem meam.
R. Et clamor meus ad te véniat.
V. Benedicámus Dómino.
R. Deo grátias.
V. Fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace.
R. Amen.
Conclusion
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que ma voix aille jusqu'à vous!
V. Bénissons le Seigneur.
R. Rendons grâces à Dieu.
V. Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix.
R. Ainsi soit-il.

Matutinum    Laudes
Prima    Tertia    Sexta    Nona
Vesperae    Completorium

Versions
pre Trident Monastic
Trident 1570
Trident 1910
Divino Afflatu
Reduced 1955
Rubrics 1960
1960 Newcalendar
Language 2
Latin
Deutsch
English
Espanol
Francais
Italiano
Magyar
Polski
Portugues
Polski-Newer
Votive
hodie
Dedicatio
Defunctorum
Parvum B.M.V.

Options